Tempête Gloria : la fonte des neiges va-t-elle aggraver les inondations ?

Tempête Gloria : la fonte des neiges va-t-elle aggraver les inondations ?
Planète

FONTE NIVALE - La neige est tombée abondamment dans les massifs des Pyrénées-Orientales ces derniers jours. Mais alors que de nombreuses villes en aval sont victimes d'inondations conséquentes, la fonte de ce manteau neigeux fait craindre une aggravation de la situation. Un prévisionniste de Météo France Perpignan nous explique ce à quoi il faut s'attendre.

Cela faisait bien longtemps que les massifs des Pyrénées-Orientales ne s'étaient pas teintés d'un blanc si immaculé. Alors que le manteau neigeux s'épaissit de jour en jour depuis lundi, les chutes de flocons se sont poursuivies au cours de la nuit de mercredi à jeudi et doivent encore perdurer jusqu'en milieu de journée ce jeudi. À certains endroits, le manteau neigeux atteint déjà 1,75 mètre.

Mais si ces paysages féeriques ont de quoi enchanter, ils inquiètent désormais les spécialistes météo. La fonte nivale pourrait en effet aggraver les risques d'inondation en aval, alors que de fortes pluies sont attendues ce jeudi. Météo France a d'ailleurs placé le département en alerte rouge pluie inondation et avalanches ce jeudi matin, avant de passer en vigilance orange uniquement pour les avalanches dans l'après-midi. L'Aude, elle, reste en vigilance rouge pluie-inondation. Bien que la situation semble s'améliorer d'heure en heure, la fonte des neiges risque-t-elle finalement d'aggraver la situation ? Serge Camacho, prévisionniste de Météo France Perpignan, nous répond.

Les fortes chutes de neige, phénomène aggravant des crues dans le département

"Le problème, c'est que depuis trois jours, la limite pluie-neige n'est pas stable. Dans la nuit de lundi à mardi, il a neigé quasiment jusqu’en plaine. La limite s’est ensuite rehaussé pour monter jusqu’à 1400 mètres environ… Ce jeudi matin, il pleuvait à environ 2000 mètres", décrit-il. Le rehaussement de cette limite est causé par la montée des températures. Plus il fait chaud et plus haut les chutes de neige se transforment en pluie. Or la pluie, combinée à des températures douces, n'a jusque-là fait qu'accélérer la fonte des neiges.

"Cela a participé à créer le gonflement des cours d’eau et les crues, même si cela n'est pas le seul facteur", explique le prévisionniste. "Il y a aussi eu de fortes pluies, par moment avec des orages, et la mer qui a créé une sorte de mur, avec des vagues atteignant parfois les 10 mètres. Cela a empêché la pluie et l'eau provenant de la fonte des neiges de s’évacuer." Résultat, les cours d'eau tels que celui de l'Agly et de l'Aude ont connu des crues majeures, affectant les villes de Rivesaltes, Claira, ou encore Saint-Laurent-de-la-Salanque.

Recevant toutes les eaux de pluie et de fonte, les villes d'Argelès-sur-mer, de Banyuls-sur-Mer et de Cerbère, pour ne citer qu'elles, toutes en bord de mer, ont également été fortement touchées par les inondations.

Lire aussi

À quoi faut-il désormais s'attendre ?

"L’essentiel des pluies est passé mais dans les heures qui viennent, de nouvelles précipitations et des orages sont attendus. Comme les sols sont déjà gorgés d'eau et que les barrages sont pleins, la moindre goutte tombée va empirer la situation", assure Serge Camacho. En revanche, le rafraîchissement des températures prévu ces prochains jours devrait éviter le pire en freinant la fonte des neiges. Alors qu'il fait encore entre 5 et 13 degrés dans le département ce jeudi après-midi, les températures ne devraient pas dépasser les 11 degrés samedi, selon les prévisions de Météo France.

"Bien sûr, la situation ne va pas s'arranger immédiatement mais l'arrêt de la pluie, prévu en début d'après-midi ce jeudi et l'accalmie de la mer devraient déjà permettre un début d'amélioration", assure le prévisionniste.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent