Grande America : deux oiseaux souillés par les hydrocarbures retrouvés sur les plages du Sud-Ouest

Planète
POLLUTION - Les fuites d'hydrocarbures issues du naufrage du cargo italien Grande America ont fait leurs premières victimes. Deux oiseaux ont été retrouvés sur les plages des Pyrénées-Atlantiques et des Landes.

Les associations de protection des animaux s'y préparaient depuis plusieurs jours : les premiers oiseaux souillés par les hydrocarbures du Grande America sont en train de s'échouer sur les plages du Sud-Ouest. Un fou de Bassan a été retrouvé mort sur le plage d'Hendaye, dans les Pyrénées-Atlantiques, mardi 19 mars. Le lendemain, c'est un grand labbe, un oiseau originaire de la région, qui a été découvert très affaibli sur une plage de Messanges, dans les Landes. Il a ensuite rapidement été pris en charge par Alca Torca, le centre de soins de la faune sauvage de Pouydesseaux, une commune voisine.

Les expertises confirment la responsabilité du Grande America

Les préfectures des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont annoncé dans un communiqué que ces deux spécimens étaient bien victimes de la marée noire du cargo italien, qui a fait naufrage dans le golfe de Gascogne le 12 mars 2019. "Des prélèvements ont été réalisés sur ces deux oiseaux" expliquent les autorités, et ont été analysés au Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (CEDRE). Le résultat des analyses montre que le polluant provient du fioul du navire Grande America".

Ce sont les deux premiers cas avérés d'oiseaux victimes de cette pollution maritime, mais les associations pensent que d'autres devraient suivre. La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) s'est ainsi entretenu avec le ministre de l'Ecologie, François de Rugy, pour voir quels moyens pourraient être mis en place en cas d'afflux d'oiseaux mazoutés. Les autorités ont ajouté que "le ministère de la Transition écologique et solidaire sera particulièrement vigilant sur le suivi des oiseaux mazoutés."

Citoyens et bénévoles prêts à faire face à la marée noire

L'heure est à la coordination entre les différents associations de protection des oiseaux du littoral Atlantique, comme le rapporte France 3 Bretagne. Le centre de sauvegarde de la faune sauvage "Volée de Piafs", basé près de Lorient, est en relation quotidienne avec les centres de la LPO dans toute la Bretagne. L'idée est qu'aucun centre de soin ne se retrouve submergé et qu'ils s'organisent pour se "dispatcher" les oiseaux englués suivant leur nombre, et leurs espèces.


Mais les cinq centres de lavage du littoral atlantique pourront aussi compter sur les citoyens, qui s'organisent bénévolement pour surveiller les plages. En Charente-Maritime, les habitants se sont notamment rejoints sur un groupe Facebook permettant de se tenir au courant de l'état des côtes pour être prêts à agir rapidement dès que la nappe de pétrole arrivera. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter