Un "observatoire des pannes" lancé par l'UFC-Que Choisir pour lutter contre l'obsolescence programmée

Un "observatoire des pannes" lancé par l'UFC-Que Choisir pour lutter contre l'obsolescence programmée
Planète

MOYEN DE PRESSION - Votre machine à laver vient de rendre l'âme après seulement 16 mois de bons et loyaux services ? Vous pouvez dès à présent rapporter le problème à l'"Observatoire des pannes". Lancé ce jeudi par l'UFC-Que Choisir, l'outil en ligne doit permettre de lutter contre l'obsolescence programmée en aidant les consommateurs à faire valoir leurs droits.

À la veille du Black Friday, l'UFC-Que Choisir s'attaque au système à la surconsommation et à ses dérives. L'association a lancé ce jeudi un "observatoire des pannes", qui permet à tout un chacun de signaler via un formulaire en ligne ses appareils trop vite usés. Le service, accessible à tous et gratuit, doit permettre de détecter et d’agir contre les cas d’obsolescence programmée, soit la mise sur le marché de produits dont la durée de vie est volontairement raccourcie par les fabricants pour contraindre à un nouvel achat.

Désireuse de promouvoir une consommation responsable, l'association compte récolter un maximum de signalements. Cela lui permettra d'orienter ses futurs tests de produits, afin de mieux éclairer le consommateur, mais aussi de rapporter d'éventuels problèmes rencontrés de façon trop récurrente aux fabricants ou aux autorités.

L’UFC-Que Choisir entend faire, avec l’aide des consommateurs, toute la lumière sur la réalité des abus.- UFC-Que Choisir

En cas de pannes répétitives sur un appareil en particulier, l'association compte notamment venir en aide aux consommateurs en lançant des actions, comme cela a été le cas ce mois-ci pour la console de jeux Nintendo Switch. Après que des milliers d'usagers ont fait remonter un problème récurrent avec la commande de direction d'une des manettes et que la marque refuse de reconnaître officiellement ce défaut technique, l'association a mis en demeure le géant des jeux vidéo de réparer, gratuitement et dans les meilleurs délais, les produits présentant ce défaut de fonctionnement. 

"L’UFC-Que Choisir entend faire, avec l’aide des consommateurs, toute la lumière sur la réalité des abus afin de lancer les actions nécessaires : pression sur les fabricants, lobby auprès des pouvoirs publics, combats judiciaires", fait-elle savoir dans un communiqué.

Lire aussi

Au-delà de cette contribution collective, l'"observatoire des pannes" fournit aussi aux consommateurs des lettres-types, mais aussi des conseils, pour faire valoir leurs droits de façon individuelle auprès des fabricants.

Un outil en lien avec un projet à l'échelle européenne

L'outil, qui existe aussi en Belgique ou en Espagne, s'inscrit dans un programme de plus grande ampleur : le projet Prompt (Premature obsolescence multi-stakeholder product testing programme). Composé de cinq associations européennes de consommateurs, dont l'UFC, de trois fédérations d'associations de consommateurs, de deux instituts de recherche et de deux entreprises spécialisées dans la réparation, il a été fondé en mai dernier par l'Union européenne.

Pendant quatre ans, les parties prenantes de ce consortium travailleront notamment autour d'un programme de tests indépendants portant sur l'obsolescence prématurée de quatre groupes de produits dont le choix est encore en cours. Il permettra aux associations de consommateurs, aux autorités de surveillance du marché et aux autres parties prenantes intéressées de fournir aux concepteurs et aux décideurs "des recommandations pour améliorer la durabilité et la réparabilité des produits". Les consommateurs pourront quant à eux choisir leurs produits en connaissance de cause.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter