Paris : la Tour Eiffel au cœur d'un grand parc d'ici 2024

Planète

Toute L'info sur

Les Jeux olympiques 2024 à Paris

URBANISME - D'ici 2024, les abords de la tour Eiffel seront complètement transformés, pour offrir une grande promenade piétonne et végétalisée aux 30 millions de Parisiens et de touristes qui visitent le site chaque année.

Grandes pelouses, bancs de plusieurs mètres et arbres à perte de vue, Anne Hidalgo veut permettre aux Parisiens et aux touristes "d'entendre de nouveau les oiseaux" autour de la Tour Eiffel. Un appel d'offre international pour ce projet faramineux avait été lancé en 2018. Mardi 21 mai, la maire de Paris a dévoilé le nom de l'architecte retenue pour créer ce nouveau poumon vert dans la capitale : Kathryn Gustafson, avec son agence Gustafson Parker + Bowman. Cette paysagiste américaine – qui a étudié à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles – aura pour mission de piétonniser et végétaliser tout le quartier de Trocadéro jusqu'à Ecole Militaire d'ici les Jeux olympiques de 2024. "On peut arriver à créer le plus grand espace de jardin de Paris", avec "beaucoup plus de biodiversité, beaucoup plus d'écologie", a-t-elle promis à l'annonce de sa victoire.

54 hectares libérés des voitures

Le futur parc des Rives de Seine prendra donc la forme d'une promenade de 1,6 kilomètres de la rive gauche à la rive droite, incluant le Champ de Mars et transformant le pont d'Iena. Au total, 54 hectares libérés des voitures, motos et cars de touristes. Un "espace de promenade, de déambulation, de respiration", selon les mots d'Anne Hidalgo, pour se rapproprier ce quartier et "embellir ce site emblématique qui appartient à tous les Français".

Dans ce projet baptisé One I par Kathryn Gustafson, des gradins aménagés sur le parvis de la place du Trocadéro offriront 12 000 places assises et vue sur la Tour Eiffel. Les jardins de Chaillot seront transformés par des gradins qui s’étireront tout le long du bassin et des jeux d’eau. Le pont d’Iéna sera totalement arboré et planté de pelouses. Seuls les transports en commun et véhicules d’urgence passeront sur les voies aménagées à la place des actuels trottoirs, pour laisser la place aux piétons. Le long de la nouvelle seront créés des espaces d'informations, de bagageries ou encore de stands de souvenirs et friandises. Au niveau du Quai Branly, le nombre de voies pour les voitures passera de quatre à deux, dans une zone limitée à 20 kilomètres heure. En direction de Bir-Hakeim, les voitures utiliseront le tunnel existant. 

72 millions d'euros pour faire de Paris une ville végétale

Interviewée dans Le Parisien, la maire de Paris dit vouloir "franchir une nouvelle étape" vers une ville plus végétale. "Je suis convaincue que l’avenir des villes passe par le développement de la place de la nature et sa conjugaison avec notre formidable patrimoine historique", a-t-elle assuré. "Ce projet, qui fera le tour du monde j’en suis sûre, témoigne de la capacité de Paris à respecter son Histoire tout en se réinventant en permanence et en relevant le défi climatique qui est devant nous."

Ce projet signé pour 72 millions d’euros sera entièrement financé par la redevance versée à la Ville par la société qui gère l’exploitation de la Tour Eiffel. Avec en ligne de mire les Jeux olympiques 2024, l'idée est évidemment "d'encourager les touristes à venir et à revenir à Paris" en transformant l'accueil des 7 millions de visiteurs annuels de la Dame de fer. "Mais il est aussi dédié aux Parisiens", assure Anne Hidalgo. "Paris est une ville très dense et très fréquentée, ses habitants ont besoin de grands espaces de respiration comme les berges de Seine pour se promener en famille." Il s'agit donc d'offrir une nouvelle expérience aux 30 millions de personnes qui fréquentent les abords du site chaque année.

Les travaux commenceront entre fin 2020 et début 2021 et s'arrêteront en 2023, une fois la partie Trocadéro jusqu'à la place Jacques Rueff délivrée. Après une pause lors des Jeux Olympiques, ils reprendront fin 2024 entre cette dernière et l'Ecole militaire pour une livraison finale en 2030.

Lire et commenter