Parler du réchauffement climatique avec Trump ? Une perte de temps pour Greta Thunberg

Parler du réchauffement climatique avec Trump ? Une perte de temps pour Greta Thunberg

FATALISME - Interviewée lundi par la radio BBC, Greta Thunberg a estimé qu'il aurait été inutile de parler de réchauffement climatique avec Donald Trump lors du sommet de la jeunesse pour le climat organisé au siège des Nations Unis à New York en septembre. "Je n'aurais pas voulu perdre mon temps", a-t-elle déclaré.

"De toute évidence, il n'écoute ni les scientifiques, ni les experts, donc pourquoi m'écouterait-il ?" Lors d'une interview accordée à BBC Radio 4 le 30 décembre, Greta Thunberg a estimé que tenter de convaincre Donald Trump de l'existence du changement climatique lui aurait fait "perdre son temps".

Ainsi, la jeune activiste s'est dite certaine que si elle l'avait rencontré lors du sommet de la jeunesse pour le climat organisé au siège des Nations Unis à New York en septembre, elle ne lui aurait pas adressé la parole. Le président américain n'avait fait qu'une apparition de quelques minutes à cet événement, sans s'exprimer à la tribune, avant de s'éclipser pour présider une réunion sur la liberté religieuse.

Des relations déjà tendues

Quelques jours avant ce sommet, l'adolescente avait déjà déclaré avec fatalisme que si personne n'avait été capable de convaincre le locataire de la Maison Blanche de l'urgence de la crise climatique, elle ne voyait pas comment elle y arriverait.

Elle l'avait néanmoins appelé à "arrêter de détruire la nature" et à "écouter la science", avant de lui lancer, dans les couloirs de l'ONU le 23 septembre, un regard noir relayé par les médias du monde entier. Donald Trump avait alors réagi avec ironie sur son réseau social préféré en écrivant : "Elle a l'air d'une jeune fille très heureuse qui regarde vers un avenir merveilleux et souriant. Tellement agréable à regarder!"

Le 12 décembre, le locataire de la Maison Blanche avait de nouveau provoqué la jeune militante en réagissant dans un tweet à sa désignation comme "personnalité de l'année" par le magazine Time. "C'est tellement ridicule. Greta doit apprendre à gérer sa colère et aller voir un bon vieux film avec un(e) ami(e) !", a-t-il déclaré. Et de poursuivre : " Détends-toi Greta, détends-toi !" 

L'adolescente n'avait pas tardé à réagir avec humour en mettant à jour sa biographie sur le réseau social, se décrivant comme "une adolescente apprenant à gérer sa colère", "actuellement en train de se détendre et de regarder un bon vieux film avec un(e) ami(e)".

Lire aussi

Donald Trump, qui a officiellement retiré son pays de l'Accord de Paris en novembre, a qualifié le réchauffement climatique de "hoax" créé de toutes pièces par les Chinois pour nuire à l'économie américaine. Depuis son arrivée au pouvoir, il multiplie les attaques contre l'environnement et compte relancer la production de charbon dans son pays.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit lentement dans les services de réanimation

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

EN DIRECT - Mort de Diego Maradona : l'icône du football argentin a été enterré à l'issue d'une cérémonie privée

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

Lire et commenter