Pollution aux particules fines : la vitesse automobile abaissée et le chauffage au bois interdit en Île-de-France jusqu'au jeudi 2 janvier minuit

Pollution aux particules fines : la vitesse automobile abaissée et le chauffage au bois interdit en Île-de-France jusqu'au jeudi 2 janvier minuit

ACTION - Avec l'arrivée du froid, les dépenses d'énergie ont augmenté sur tout le territoire, entraînant par endroit des pics de pollution aux particules fines. Mercredi, l'Île-de-France n'a pas échappé à l'instauration de mesures restrictives qui seront levées à compter du jeudi 2 janvier 2020 à 00h00.

Depuis quelques jours, plusieurs régions souffrent d'un pic de pollution persistant aux particules fines. Dans le Grand Est, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, les Ardennes, la Marne et l'Aube devraient ainsi dépasser ce mercredi le seuil d'alerte. En Auvergne-Rhône-Alpes, plusieurs secteurs, dont le bassin lyonnais ont été placés en vigilance orange en ce premier jour de l'année 2020. L'Île-de-France n'échappe pas au phénomène.

Selon la préfecture, la concentration en PM10, soit des particules dont la taille est inférieure à 10 microns, a atteint 63 μg/m³ le 31 décembre et doit culminer ce mercredi, selon les prévisions d'AirParif, l'organisme public chargé de contrôler la qualité de l'air en Île-de-France, entre 55 et 75 μg/m³, "soit un dépassement du seuil d'information-recommandation fixé à 50 μg/m³", précisent dans un communiqué les autorités. Afin de réduire les émissions, elles ont annoncé la mise en place du dispositif d'alerte ainsi que de plusieurs mesures ce mercredi. Elles ont été levées à compter du jeudi 2 janvier 2020 à minuit. "Les prévisions du 2 janvier 2020, communiquées ce jour par Airparif, indiquent une amélioration de la qualité de l’air en Île-de-France avec un taux de concentration qui serait compris entre 25 - 35 μg/m3 – le seuil d’information et de recommandation tant de 50 μg/m3 – et une sortie de l’épisode de pollution" dès jeudi, indique la préfecture de police ce mercredi .

Des limitations de vitesse en vigueur sur les voies rapides, les routes nationales et départementales

Pour faire diminuer la concentration des particules fines dans l'atmosphère, des mesures restrictives de circulation étaient en place depuis 5h30 ce mercredi. Ainsi, la vitesse maximale autorisée est limitée à 110 km/h sur les portions d'autoroute actuellement limitées à 130 km/h et à 90 km/h sur les portions habituellement limitées à 110 km/h. Les portions d'autoroutes et voies rapides à 90 km/h, les routes nationales et départementales à 80 km/h ou 90 km/h sont de leur côté limitées à 70 km/h. Les véhicules de plus de 3,5 tonnes doivent quant à eux emprunter un contournement par la rocade francilienne. 

Le chauffage au bois interdit dans la région

Le chauffage au bois d'appoint ou d'agrément, "qui contribue fortement à l'émission de particules fines", a été lui aussi interdit. La mesure, précise la préfecture, concerne environ 800.000 ménages en Île-de-France. Les dérogations permettant le brûlage de déchets verts sont quant à elles suspendues.

Lire aussi

Ces mesures concernaient le département de Paris, du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-d'Oise, de l'Essonne, de la Seine-et-Marne et des Yvelines.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit lentement dans les services de réanimations

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

EN DIRECT - Mort de Diego Maradona : l'icône du football argentin a été enterré à l'issue d'une cérémonie privée

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

Lire et commenter