Une plage recouverte de canettes à Marseille : retour sur une photo intrigante

Planète

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Partagée plus de 16.000 fois sur Facebook, cette photo d'une plage marseillaise entière jonchée de canettes en aluminium a de quoi intriguer. Au point que certains doutent de sa véracité. S'agit-il d'un montage ?

Hécatombe sur les plages de Marseille ? C'est en tout cas ce que laisse penser une photo prise sur les côtes marseillaises et partagée plus de 16.000 fois en quelques jours. Sur cette image, on peut voir la plage de l'Huveaune dans le 8e arrondissement de la cité phocéenne entièrement recouverte de divers déchets et résidus d'algues. 

La photo a été publiée le 30 octobre sur le compte Facebook French Riviera Gardener, un paysagiste basé à Antibes (Alpes-Maritimes). D'après les informations accompagnant le cliché, celui-ci daterait du 24 octobre, "après une grosse pluie".

Effectivement, Marseille a essuyé d'impressionnantes intempéries les 22 et 23 octobre derniers. Rues inondées, cours d'eau en crue, Vieux-Port submergé... En raison de l'ampleur de la situation, l'Etat a d'ailleurs finalement reconnu la ville en état de catastrophe naturelle

Voir aussi

La photo a donc été prise le lendemain de cet épisode orageux exceptionnel, ce qui explique l'état de la plage de l'Huveaune. Comme elle se situe à proximité de l'embouchure du petit fleuve côtier du même-nom, s'y déposent les nombreux déchets transportés par le cours d'eau. 

En vidéo

Intempéries : les Bouches-du-Rhône frappées à leur tour

Malgré le nombre important de partages et de likes, plusieurs personnes se mettent à douter de cette photo. De fait, le volume de canettes a de quoi troubler. S'agit-il d'un montage ? D'une image beaucoup plus ancienne ? À La Loupe a remonté la piste de ce cliché. 

Une photo qui intrigue nos interlocuteurs

Vraie ou fausse photo ? Notre premier réflexe est de contacter Alexandre, qui tient le compte French Riviera Gardener. Malgré le fait qu'elle ait été publiée sur la page Facebook de son entreprise, il nous explique qu'il n'en est pas l'auteur. "J'ai été choqué par l'ampleur de la pollution, j'ai donc voulu la partager. Je suis impressionné par le nombre de réactions suscitées." Pour l'heure donc, impossible d'en savoir plus. D'autant que l'image apparaît aussi sur un groupe Facebook privé consacré au surf... Là aussi, les gens partagent leur indignation. 

Nous soumettons alors la publication à la Métropole de Marseille, en charge du nettoyage des plages. A la mairie, nos interlocuteurs sont dubitatifs. "Le nombre de canettes est important, ce serait étonnant que la photo date de ces derniers temps mais impossible de l'infirmer totalement. Après chaque orage, les plages subissent des arrivées de déchets transportés par les eaux fluviales." La Métropole assure envoyer des équipes, dès 7 heures, pour nettoyer l'intégralité des plages marseillaises. "Les opérations sont renforcées les lendemains de tempête, comme ce fût le cas après les fortes pluies d'octobre", nous affirme-t-on.

Que disent les acteurs ? Nous contactons l'associations citoyenne Huveaune Nature Marseille qui intervient pour nettoyer les abords du fleuve et les parties accessibles de son embouchure. Comme nous, Cynthia Schiettecatte est surprise par la quantité de canettes accumulées. De part de son expérience de ramassage, elle nous explique qu'"il devrait sans doute y avoir plus de bois et de bouteilles plastiques comme c'est le cas après les grosses pluies. Et les canettes semblent toutes propres. Mais vu tout ce que nous trouvons années après années sur les rives de l'Huveaune, cela ne m'étonnerait même pas que ce soit vrai." 

Bref, nous sommes toujours dans le doute le plus complet... 

La rumeur du cargo de canettes

Nous partons à la recherche d'indices pour découvrir l'origine de cette photo. Parmi les commentaires, des propos nous intriguent immédiatement. Selon Erwan, l'image daterait de 2016, "suite au naufrage d'un bateau transportant des canettes recyclées." D'autres internautes appuient son témoignage. 

Un cargo de canettes ? Nous contactons la Préfecture maritime de la Méditerranée basée à Toulon, ainsi que la Direction départementale des territoires et de la mer des Bouches-du-Rhône (DDTM). En charge du littoral, ces administrations répertorient notamment les cas de pollution. Mais malgré leurs recherches, ni la Préfecture, ni la DDTM ne retrouvent une telle histoire dans leurs archives. Même son de cloche du côté de la mairie. Il s'agit donc d'une fausse piste, l'avarie d'un cargo de canettes est une complète affabulation. 

Le dénouement : Clean My Calanques

Alors que nous pensions rester sans réponses, arrive enfin le dénouement : l'appel d'Eric Akopian, le fondateur de l'association Clean my Calanques qui organise des opérations de nettoyage de plage. Au téléphone, il nous explique que cette photo de la plage de l'Huveaune provient de sa page Facebook. Elle a été prise le matin du 24 octobre par l'un des premiers membres de l'association. 

Pour avoir le fin mot de cette histoire, nous avons pu échanger avec Cédric, le Marseillais auteur de cette image énigmatique. "J'étais en balade et en voyant l'état de la plage, j'ai lancé l'alerte avec cette photo pour qu'on organise un ramassage avec Clean My Calanques. Je suis revenu en fin d'après-midi pour constater, d'où la seconde photo que l'on peut voir sur Facebook. Si les gens ont pensé à un fake, c'est qu'ils ne réalisent pas à quelle point le niveau de pollution est important ici." 

Fondée en 2017, l'association Clean My Calanques organise régulièrement des randonnées pour ramasser les déchets dans les Calanques. Eric Akopian est étonné des remises en cause de la véracité de la photo. "Oui, les plages se retrouvent régulièrement dans cet état après les épisodes de pluie. Tous les déchets sont transportés par les cours d'eau que la ville recrache à la mer. C'est désolant mais malheureusement c'est une habitude." 

Même s'il regrette que ce ne soit pas la publication originale qui a été partagée 15.000 fois, cette photo a le mérite de montrer l'ampleur de la situation. "Toutes ces canettes proviennent de la ville, de notre consommation. Il ne faut pas seulement nettoyer les plages, il faut arrêter de consommer autant car tout retourne à la Méditerranée." 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter