Pour son départ en retraite, la préfète des Hautes-Alpes reçoit du président du département... une queue de loup

Photo d'illustration d'un loup
Planète

ENVIRONNEMENT - Le président du conseil départemental Jean-Marie Bernard a offert à Cécile Bigot-Dekeyzer, pour son départ en retraite, une queue de loup. Un animal qui est pourtant protégé depuis 1993.

Le loup, espèce animale protégée depuis 1993, divise les populations sur les territoires où il est implanté. C'est en tout cas un problème pour le président du département des Hautes-Alpes Jean-Marie Bernard qui, au pot de départ à la retraite de la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer, lui a offert une queue de cet animal. Face aux critiques, il a déclaré que c'était un "signe amical", une manière de dire : "Vous partez mais le problème du loup dans le département pour les éleveurs n'a pas été résolu". 

Lire aussi

L'association Férus, qui défend les grands prédateurs, a en effet dénoncé un cadeau " de très mauvais goût". Elle promet d'envoyer un courrier au procureur de la République de Gap afin de connaître la provenance de cette queue de loup et de porter plainte en conséquence, indique France Bleu Provence. "Nous ne pouvons qu'être atterrés de voir cette pratique d'un autre âge dans un pays développé au XXIe siècle", dénonce-t-elle dans un communiqué. Son président rappelle que le code de l'environnement précise que "la détention, la mutilation, le transport d'une espèce protégée, vivante ou morte est illégale".

Le président du conseil départemental des Hautes-Alpes avait offert le même cadeau au prédécesseur de Cécile Bigot-Dekeyzer. Selon lui, le loup n'est pas une espèce menacée, et ne devrait pas être protégé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent