Protection des oiseaux : la LPO va porter plainte contre la France

Planète
DirectLCI
CHASSE – La Ligue de Protection des Oiseaux accuse la France de ne pas respecter la directive Oiseaux, un texte déterminant quelles espèces peuvent être chassées, et quand.

Habituée aux victoires en justice contre l’Etat, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) a décidé de déposer une plainte contre la France auprès de l’Union européenne, dévoile Le Parisien ce lundi 1er avril. Motif de la plainte : le non-respect par l’Etat de la directive Oiseaux.


Ce texte, datant du 2 avril 1979, demande aux Etats membres de veiller à la protection de certaines espèces, déterminant quels oiseaux peuvent être chassés ou non, et sous quelles conditions. Par exemple, de quand à quand en fonction des périodes de migration et de reproduction. "Or, la LPO accuse la France de n’en faire qu’à sa tête depuis des années pour satisfaire les chasseurs", rapporte Le Parisien.

Exemple avec les oies : "Elle continue de tolérer, année après année, la chasse des oies sauvages en période de migration prénuptiale", pointe du doigt Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO, interrogé par nos confrères.  Il ajoute : "Depuis douze ans, tous les gouvernements qui ont essayé de faire des cadeaux aux chasseurs ont vu leur décision retoquée à la suite de nos procédures. Et malgré ces condamnations, l’Etat persiste à accorder des dérogations aux chasseurs comme si la France était au-dessus du droit."

Du côté du ministère de la Transition écologique, on explique vouloir mettre en place une gestion adaptative des espèces, consistant à définir le nombre de prélèvements autorisés pour chaque espèce, selon son état de conservation. Le tout d’après un diagnostic scientifique établi par un comité d’experts. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter