Réchauffement climatique : Greta Thunberg et 15 autres jeunes portent plainte contre 5 pays, dont la France

Planète

RECOURS – En marge de son discours mémorable prononcé ce lundi à la tribune de l’ONU, Greta Thunberg et quinze autres enfants ont déposé une plainte officielle, et historique, devant le Comité des droits de l'enfant des Nations unies.

Ses larmes et ses mots ont fait mouche, une nouvelle fois. Son ton vindicatif, aussi. "Vous nous avez laissés tomber, a dit Greta Thunberg aux chefs d'Etats et de gouvernements réunis ce lundi au siège de l’ONU dans le cadre d’un sommet sur l'urgence climatique auquel elle aussi avait été conviée. Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison. Si vous décidez de nous laisser tomber, je vous le dis : nous ne vous pardonnerons jamais. Nous ne vous laisserons pas vous en sortir comme ça. Le monde se réveille, et le changement arrive, que cela vous plaise ou non."

Voir aussi

L’adolescente a joint les actes à la parole. En effet, à peu près au même moment où celle-ci prononçait son discours, l'Unicef révélait que 16 jeunes gens, dont la Suédoise, âgés de 8 à 17 ans et issus de 12 pays différents, ont déposé une plainte devant le Comité des droits de l'enfant des Nations unies, au motif que la crise climatique constitue une violation desdits droits. Cinq pays ayant ratifié le Protocole se rapportant à la Convention internationale des droits de l'enfant sont, selon CNN, dans le viseur de cette plainte : le Brésil, l'Argentine, la Turquie, l'Allemagne et la France.

La plainte a pour objectif de motiver l'action urgente nécessaire pour lutter contre le réchauffement au niveau mondial et atténuer les effets de la crise climatique.- Les jeunes plaigrants

Ces enfants ont en fait profité d’un mécanisme leur permettant, en leur nom, de faire directement appel à l'aide des Nations unies si un pays qui a ratifié le Protocole ne fournit pas un recours en cas de violation des droits. Ils ont ainsi justifié leur démarche : "La plainte a pour objectif de motiver l'action urgente nécessaire pour lutter contre le réchauffement au niveau mondial et atténuer les effets de la crise climatique." 

Voir aussi

Charlotte Petri Gornitzka, directrice générale adjointe de l’Unicef, a ajouté : "Il y a trente ans, les dirigeants du monde ont pris un engagement historique envers les enfants du monde en adoptant la Convention internationale des droits de l'enfant. Aujourd’hui, les enfants du monde tiennent le monde entier pour responsable de cet engagement. Le changement climatique aura un impact sur chacun d'entre eux. Il n’est pas étonnant qu’ils s’unissent pour riposter."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter