Risque "exceptionnel" d'incendie dans le Sud, de nombreux massifs forestiers interdits au public

Planète
PRÉVENTION - Alors que de nombreux départements souffrent de manque d'eau, la météo venteuse, associée à la sécheresse de la végétation, augmente considérablement le risque d'incendie dans le sud et le sud-est. Un risque qualifié "d'exceptionnel" par le préfet du Gard.

C'est le corollaire potentiellement dramatique des épisodes de sécheresse. Alors que 83 départements français sont concernés par des restrictions d'eau à différents degrés, selon le site gouvernemental Propluvia, certains de ces territoires sont exposés à des risques d'incendie. Situés dans le sud et sud-est du pays, ils ne sont pas forcément les plus inquiétés par la sécheresse, mais le retour du vent dans cette région aggrave le risque. 


Dans l'Hérault, un incendie s'est déclaré entre Castelnau-de-Guers, Pinet et Florensac, en bordure de l'A9, obligeant plusieurs bombardiers d’eau à décoller pour le combattre. Dans le département voisin du Gard, la préfecture annonce de son côté un risque "exceptionnel" d'incendie de forêt entre le mardi 13 et le vendredi 16 août. 

Dans un communiqué, l'autorité de l'Etat fait état d'un "épisode de mistral" qui se couple à "l'extrême sécheresse de la végétation". Et d'appeler les locaux à adapter leur comportement de façon à prévenir tout risque d'incendie involontaire : "éviter de circuler sur les routes, pistes et voies non revêtues, [...] respecter strictement l'interdiction d'emploi du feu dans tous les massifs boisés, garrigues et landes et jusqu'à 200 mètres de ceux-ci." 

En vidéo

Risque "exceptionnel" d'incendie : pourquoi le sud de la France est en alerte

Plus globalement, mistral et tramontane souffleront régulièrement entre 60 et 80 km/h jusqu’en fin de semaine.

Conséquence directe de cette alerte, qui concerne également les Bouches-du-Rhône : le parc national des Calanques  - tout comme l'intégralité des massifs forestiers du département - est fermé au public durant toute la journée. Seul les accès à par la mer y sont autorisés, sans toutefois possibilité de débarquer. À noter que le Var voisin est également en vigilance maximale. La préfecture fait ainsi savoir que sept massifs sur les neuf du département seront fermés au public.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter