À la découverte du parc aux oiseaux du Sénégal

À la découverte du parc aux oiseaux du Sénégal

Ce soir, nous allons voler en compagnie des pélicans et des flamants roses au-dessus du delta du fleuve Sénégal. L'une des plus grandes réserves ornithologiques au monde, peuplée de trois millions d'oiseaux, dont certains viennent de très loin.

Le Sénégal va rouvrir ses frontières aux touristes le 15 juillet prochain. L'occasion de découvrir le magnifique parc ornithologique du Djoudj au nord du pays. Abritant plus de 300 espèces différentes, ce site exceptionnel est inscrit au patrimoine de l'Unesco. Un véritable paradis pour les oiseaux migrateurs comme les flamants roses, les hérons, ainsi que l'emblème de la réserve, le pélican. Mais depuis quelques années, certains ont quasiment disparus.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 01/07/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 1er juillet 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 01/07/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 1er juillet 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.263 personnes hospitalisées, 301 décès en 24h

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : "J’ai ressenti l’injustice profonde, choquante", explique Nicolas Sarkozy dans le Figaro

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter