VIDEO - Botswana : mystère après la mort soudaine de centaines d'éléphants

VIDEO - Botswana : mystère après la mort soudaine de centaines d'éléphants
Planète

ENIGME - Des centaines d'éléphants meurent dans des conditions mystérieuses au Botswana depuis plusieurs semaines. Le braconnage n'est, a priori, pas en cause. La plupart des carcasses ont été découvertes près de points d’eau.

Le Botswana est connu pour être un sanctuaire pour les animaux sauvages. Le pays comporte la plus grande concentration d'éléphants du continent africain. Ces dernières semaines, c'est un mystérieux massacre qui a eu lieu. Près de 400 pachydermes ont été retrouvés morts dans le nord du pays. Le braconnage, a priori, n'est pas en cause selon les autorités locales, mais une épidémie fulgurante qui sévirait depuis des mois.

"La cause de leur mort est en train d'être déterminée. L'anthrax (ou maladie du charbon) est exclu. On ne soupçonne pas non plus des braconniers  puisque les animaux ont été retrouvés avec leurs défenses", a souligné le directeur des parcs nationaux et de la faune du Botswana, Cyril Taolo. Le ministère de l'Environnement a précisé que des échantillons de carcasses  étaient en cours d'analyse dans trois laboratoires au Zimbabwe, en Afrique du  Sud et au Canada. Selon un rapport de l'ONG Eléphants sans frontières (EWB) daté du 19 juin 2020 et transmis à la presse mercredi, 356 éléphants ont été retrouvés morts  dans le delta de l'Okavango.

EWB estime que la mort d'environ 70% d'entre eux remonte "à environ un  mois, tandis que le décès des 30% restant semble plus récent, entre un jour et  deux semaines". Des éléphants en vie ont été observés très faibles, léthargiques, et certains désorientés et rencontrant des difficultés pour se déplacer, a précisé le directeur de l'ONG Michael Chase, ajoutant que mâles et femelles de tous  âges semblaient concernés par cette "maladie mystérieuse".

Des "morts soudaines"

Toute l'info sur

LE WE 20H

"On a observé un éléphant tournant en rond et incapable de changer de  direction en dépit des encouragements d'autres membres", a-t-il poursuivi.  Les pachydermes semblent être "morts très soudainement dans certains cas",  a indiqué le biologiste Keith Lindsay, spécialiste de la préservation de la  faune. "Les carcasses sont celles d'animaux tombés sur leur sternum en  marchant, ce qui est très inhabituel", a-t-il expliqué.


Coincé entre la Zambie, la Namibie et l'Afrique du Sud, le Botswana abrite  environ 130.000 éléphants en liberté, soit un tiers de leur population  africaine connue.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent