VIDÉO - Une baleine à bosse découverte échouée au milieu de la forêt amazonienne

Planète
DirectLCI
MONDE MARIN - Une baleine à bosse de huit mètres de long a été découverte échouée en pleine forêt amazonienne, à 15 mètres de l'océan, sur l'île de Marajo au Brésil. Les scientifiques ignorent encore comment le cétacé est arrivé là.

Un mystère encore non élucidé. Le 22 février, des habitants de l'île de Marajo au Brésil, ont découvert une baleine à bosse, échouée dans la forêt amazonienne. Inerte, sur le dos, le mammifère géant était probablement mort depuis plusieurs jours déjà. La carcasse était à plus de 15 mètres de l'océan, au milieu de la dense végétation, non loin de l'embouchure du fleuve Amazone. C'est une nuée de vautours tournoyant au dessus du cadavre qui a permis de faire cette étrange découverte.

Un jeune spécimen d'un an environ

Suite à de nombreuses vidéos postées sur les réseaux sociaux, les scientifiques de l'ONG brésilienne Bicho d'Agua ont décidé de se rendre sur place pour examiner le cétacé. Les biologistes ont ainsi pu déterminer que ce n'était pas un spécimen adulte mais un jeune, d'un an environ. Un bébé donc, malgré ses 8 mètres de long !

"Nous sommes stupéfaits de la présence d'une baleine à bosse sur la côte Nord du Brésil durant le mois de février, c'est une observation très inhabituelle"Renata Emin, biologiste marine et présidente de Bicho D'água

Les scientifiques n'ont en revanche trouvé aucune blessure visible sur le corps de la baleine pouvant expliquer son échouage. "Nous ne sommes toujours pas certains de comment il est arrivé là", a affirmé la biologiste marine et présidente de Bicho D'água, Renata Emin, au site brésilien O Liberal. "Nous sommes stupéfaits de la présence d'une baleine à bosse sur la côte Nord du Brésil durant le mois de février, c'est une observation très inhabituelle".


En effet si les baleines à bosse fréquentent cette région en hiver (soit en juillet/août dans cet hémisphère), durant l'été - au mois de février - les cétacés voyagent plutôt au sud, à plus de 6000 kilomètres de là. 

Plusieurs hypothèses ont à ce jour été émises par les spécialistes, qui pensent que le petit a été séparé de sa mère à cause d'un événement inhabituel. Ils espèrent que l'autopsie, qui devrait durer une dizaine de jours, pourra déterminer si le petit a ingéré du plastique, s'il a été pris dans un filet ou percuté par un bateau. Cela pourrait expliquer qu'il se soit perdu, avant d'être malmené par les vagues et les puissantes marées du bord de l'île, et être rejeté dans les marais du fleuve Amazone, au milieu des arbres.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter