Opération "assiette vide" : les Chinois appelés à moins manger pour moins gaspiller

Opération "assiette vide" : les Chinois appelés à moins manger pour moins gaspiller
Planète

RADICAL - La Chine n'y va pas par quatre chemins pour lutter contre le gaspillage alimentaire : elle a décidé de demander à ses concitoyens de moins manger. Un défi dans un pays où la nourriture est une marque de réussite sociale.

Avis à tous ceux qui pourraient avoir les yeux plus gros que le ventre : en Chine, les autorités viennent de lancer l'opération "assiette vide" pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Dans les faits, cela se traduit dans les restaurants par une mise en garde des serveurs : "Je vous suggère de ne pas commander trop à manger" est  devenu leur mot d'ordre.

Une consigne pas facile à respecter dans un pays où les plats s'accumulent souvent sur les tables, car l'abondance de nourriture était jusqu'ici un marqueur social, une preuve de réussite. "Chez nous, pendant les dîners, l'hôte va généralement commander beaucoup de nourriture pour impressionner ses convives. On appelle ça 'garder la face' et ça crée beaucoup de gaspillage", confirme Shiming Wang, du restaurant "In and Out".

Lire aussi

Des clips de prévention

Le problème, c'est que les Chinois jettent 17 millions de tonnes de nourriture par an. Les autorités se devaient donc d'agir, mais derrière cet appel, il y a également une volonté politique car l'Empire du Milieu importe toujours 20% de ses céréales. Et l'ambition clairement affichée du président chinois, c'est à terme l'autosuffisance alimentaire.

Alors l'annonce est relayée partout à la télévision d'Etat, à grand renfort notamment de clips de prévention. On peut y entendre par exemple le message suivant : "Finissez vos assiettes, respectez la nourriture". Les autorités ont par ailleurs décidé de censurer les vidéos des nouvelles stars du Net qui s'empiffrent régulièrement face à la caméra. Des petits clips qui sont suivis par des millions d'internautes du pays.

Une question d'urgence

Pour répondre à l'appel du Parti, certains restaurateurs vont même plus loin. Wei Jia, le chef du restaurant japonais "Whudi Shitang", a ainsi décidé de revisiter les classiques, version miniature, avec cinq fois moins de quantité que la version originale. Et les clients adhèrent, la moitié d'entre eux commandant désormais ces mini portions. "Ca me permet de goûter à plus de plats et de ne pas gâcher", se félicite une habituée.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Les Chinois vont donc devoir s'habituer à finir leur assiette. Pour les autorités, c'est une question d'urgence car les récoltes sont au plus bas après les inondations qui ont ravagé le sud du pays cet été, et avec l'épidémie de coronavirus. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : 257 décès enregistrés en 24 heures, un niveau similaire à fin mars

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent