VIDÉO - Invasion de criquets en Afrique de l’Est : l'impossible lutte, notre reportage au Kenya

VIDÉO - Invasion de criquets en Afrique de l’Est : l'impossible lutte, notre reportage au Kenya

INVASION - Les pays de la Corne de l’Afrique sont menacés de grave pénurie alimentaire, à cause d’une invasion de criquets : des milliards d’insectes dévastent les cultures depuis plusieurs semaines. Seule solution, un épandage massif de pesticides. Une équipe de TF1 s'est rendue sur place.

Depuis des semaines, le Kenya - comme d’autres pays d’Afrique de l’Est - fait face à un véritable fléau : une invasion de criquets, des milliards d’insectes qui assombrissent le ciel et ravagent tout sur leur passage. Impuissant face aux nuées, certains essaims couvrant des surfaces de la taille du Luxembourg, les agriculteurs ne peuvent qu’assister à la destruction de leurs récoltes. Au pied du Mont Kenya, l’un d’eux a tout perdu en l’espace d’une nuit seulement.

Le bruit, la fumée… Les efforts des Kényans pour chasser les criquets sont vains. Chaque jour, les insectes mangent l’équivalent de leur poids en végétaux. Dans une note publiée le 29 janvier, la FAO, l’Agence des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation, rappelait que les criquets sont capables de manger l’équivalent de la nourriture consommée par 80 millions de personnes en un seul jour. Voraces, les essaims peuvent aussi parcourir 150 kilomètres juste pour changer de garde-manger. Cette faculté à se déplacer si rapidement et en masse les rend incontrôlables.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Lire aussi

Des pesticides largués par les airs

La seule option pour éliminer les nuisibles : tenter de les atteindre depuis les airs, en épandant des pesticides. Chaque jour, des avions sillonnent le ciel, en larguant des centaines de litres. En deux semaines, les réserves du Kenya ont été épuisées. C’est maintenant les Nations Unies qui gèrent l’approvisionnement en produit. Le gouvernement kenyan a acheté un insecticide au Japon : redoutablement efficace, mais interdit en Europe à cause de sa toxicité.

Ici, il est largué sans épargner les zones habitées : pour les autorités, la fin justifie les moyens. En quelques heures, les pesticides peuvent tuer les criquets de la zone ciblée. Mais les insectes sont si nombreux que l’invasion n’est pas stoppée pour autant. Dans la région de Wamba, l’une des premières du pays à avoir été infestée, des milliers d’insectes morts, tués par les pesticides, jonchent le sol. Mais celui-ci grouille aussi de millions de criquets miniatures : avant d’être éliminé, l’essaim a eu le temps de pondre. Sa progéniture ne peut pas encore voler, mais déjà son appétit est féroce. 

Risque de famine

Invasion après invasion, le bétail du village voisin est privé de son garde-manger. Les vaches, les chèvres, les chameaux, n’auront peut-être plus d’herbe dans deux semaines. Selon les Nations Unies, les invasions alimentaires menacent la sécurité alimentaire de millions de personnes en Afrique de l’Est. Une crise inédite depuis 70 ans.

Outre le Kenya, l'Ouganda, l'Éthiopie ou encore la Somalie sont touchés. Dans ce dernier pays, l'invasion a été déclarée urgence nationale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

EN DIRECT - Covid-19 : Le Maire demande le gel des primes d'assurance pour les restaurateurs

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Vendée Globe : Escoffier possiblement récupéré par une frégate le 7 décembre

Lire et commenter