VIDÉO – Par milliards, des criquets ravagent les cultures du Kenya

VIDÉO – Par milliards, des criquets ravagent les cultures du Kenya
Planète

Toute L'info sur

Le 20h

ENVIRONNEMENT - La Corne de l’Afrique fait face à une invasion sans précédent : des milliards de criquets ravagent les cultures. Au Kenya, l’un des pays les plus pauvres du monde, les habitants sont menacés par la famine, d’autant que les experts craignent que les moyens disponibles pour lutter soient insuffisants.

C'est la pire invasion de criquets pèlerins que le Kenya a connue depuis 70 ans. Par milliards, ces insectes menacent d’affamer l’Afrique de l’Est. Arrivés de Somalie depuis fin décembre dans le nord-est du Kenya, ils s’attaquent aux cultures et aux fourrages, et menacent de famine l’un des pays les plus pauvres du monde. 

"Nous dépendons beaucoup de cette saison et nous craignons que les criquets ne détruisent notre récolte, s’inquiète une habitante. Nous risquons de manquer de vivres jusqu’à octobre et la prochaine moisson." 

Dominique Burgeon, directeur des urgences à la FAO, l’Agence des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, s’alarme lui aussi : "Nous savons que les criquets que nous voyons ici peuvent créer une dévastation massive, non seulement en termes de cultures mais aussi de pâturages, et donc affecter les moyens de subsistance des communautés pastorales". 

Au Kenya, l’agriculture est le pilier de l’économie, rappelle Le Monde Afrique. Elle représente 34% du produit intérieur brut à elle seule, avec des cultures alimentaires comme le maïs ou d’export comme le thé noir. La menace est donc d’autant plus grande. 

Les autorités locales dépassées

L’ONU l’a qualifiée de sans précédent. Les autorités locales se disent dépassées. Pour empêcher la propagation des criquets, la seule solution est de pulvériser des pesticides. Les experts craignent toutefois que les moyens disponibles soient insuffisants, face à l’ampleur exceptionnelle de cette invasion. 

Voir aussi

Par ailleurs, quand bien même le Kenya le pourrait, impossible d’éliminer tous les criquets, comme le souligne le biologiste Pierre-Henri Gouyon : "On ne peut pas espérer éradiquer les criquets, ils font partie de l’écosystème, les éliminer complètement ne serait pas une solution acceptable. Mais tant qu’on ne les élimine pas complètement ces phénomènes chaotiques peuvent se produire".

L’explosion démographique des criquets, qui aurait été favorisée par des variations climatiques et notamment les pluies exceptionnelles des derniers mois, menace 11 millions de personnes d’une famine redoutable. Dans une note publiée le 29 janvier, la FAO tirait donnait l’alerte, en rappelant que les criquets peuvent "manger l’équivalent de la nourriture consommée par 80 millions de personnes en un seul jour".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent