Agneaux maltraités dans la filière roquefort : suspension de l'agrément de l'abattoir ovin de Rodez

Capture d’écran de la vidéo "La face cachée du Roquefort : enquête" de L214
Planète

ELEVAGE - Le ministère de l'Agriculture a suspendu mercredi 24 juin l'agrément de la chaîne ovine de l'abattoir de Rodez (Aveyron) en annonçant une "inspection complète" des installations, où des "sévices graves" aux animaux ont été dénoncés par l'association de défense des animaux L214.

Face au sort des agneaux de la filière roquefort révélé dans une vidéo choc, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation réagit. L'association de défense des animaux L214 a dénoncé mard 23 juin les pratiques d'un abattoir industriel de l'Aveyron et porté plainte pour "sévices graves envers des animaux", des agneaux issus de la filière de production du fromage roquefort. 

"Une vidéo publiée ce jour met en cause les conditions de mise à mort des agneaux à l'abattoir de Rodez. Elle montre des pratiques inacceptables avec des manquements graves aux règles de protection animale", indique le ministère dans un communiqué. "Par conséquent, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Didier Guillaume, a demandé, ce jour, au préfet de l'Aveyron la suspension immédiate de l'agrément de la chaîne ovine de cet abattoir", selon la même source. 

"Une inspection complète de l'abattoir est programmée ce jour par les services de l'Etat. Les conclusions de cette inspection devront permettre de déterminer quelles suites doivent être données", ajoute le ministère.

Lire aussi

"Des pratiques d'abattage grandement déficientes"

Cet abattoir présente de "graves problèmes structurels et des pratiques d'abattage grandement déficientes", fustige L214. "Dans cet élevage de l'Aveyron, la SARL Grimal, une des plus grosses exploitations de France, les agneaux sont entassés dans des enclos sans accès à l'extérieur", écrit encore l'association de défense des animaux. 

"Certains agonisent dans l'élevage et meurent avant d'atteindre 4 mois, âge auquel ils sont envoyés à l'abattoir", poursuit-elle en préambule dans sa video dont les images peuvent choquer. "Certains de ces agneaux sont tués à l'abattoir d'Arcadie Sud-Ouest, près de Rodez. Ils reçoivent des chocs électriques qui parfois ne les étourdissent pas. D'autres sont égorgés à vif. Les agneaux se voient mourir les uns les autres. Beaucoup sont suspendus encore conscients sur la chaîne d'abattage.

En 2016, les services vétérinaires avaient déjà constaté des "non-conformités majeures" pour l'étourdissement et la mise à mort des ovins dans cet abattoir. Sur la vidéo publiée par l'association, on voit notamment des agneaux égorgés à vif à une cadence rapide.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent