Le requin bouledogue, diabolisé à tort ?

Le requin bouledogue, diabolisé à tort ?
Planète

Toute L'info sur

LE WE 13h

ANIMAUX - Des scientifiques ont observé des requins bouledogues dans leur environnement naturel durant des mois pour mieux comprendre leurs comportements agressifs. L'objectif : réaliser un documentaire pour réhabiliter cette espèce de squale, régulièrement impliquée dans des attaques contre l'homme, notamment à La Réunion.

Sur l'île de La Réunion, les requins bouledogues sont régulièrement impliqués dans des attaques mortelles contre les hommes. Or, d'après des scientifiques, la connaissance du comportement de ces animaux peut cependant éviter les agressions. Dans le cadre d'un documentaire, ils ont observé une colonie de femelles bouledogues. 


Pour étudier au plus près ce roi des abysses, surnommé "bouledogue" en raison de son corps trapu et de son nez arrondi, l'équipe de plongeurs a installé son laboratoire au large de Playa del Carmen, dans la péninsule du Yucatán (Mexique). A quelques centaines de mètre du rivage, une quarantaine de femelles bouledogues y prennent leur quartier chaque année, entre novembre et février.

A force de passer du temps avec eux, on s'aperçoit qu’ils ont un langage corporel.- Steven Surina, fondateur de l'association Shark Education

Pour François Sarano, docteur en océanographie et fondateur de l'association Longitude 181, "le secret pour approcher [un requin bouledogue], c’est de ne pas faire de bruit, d’être discret." En clair, d'être respectueux. Shark Education oeuvre justement dans ce sens. Le but de cette association, fondée par Steven Surina, est de former les explorateurs du monde aquatique à côtoyer les requins sans risque. Pour ce plongeur professionnel, il n’y a  pas de fatalité.

Selon lui, il faut prendre le temps de les connaître pour adapter son comportement et ainsi écarter tout danger. "A force de passer du temps avec eux, on s'aperçoit qu’ils ont un langage corporel. Le requin bouledogue peut vous inviter sur son territoire ou vous ignorer, vous tolérer, voire vous accepter", explique Steven Surina. "On sait par exemple que lorqu'une personne croise les bras ou louche des yeux, cela correspond à un comportement qui peut être perçu comme une agression", complète-t-il.

Lire aussi

Pour réaliser ce documentaire (dont la date de sortie n'a pas encore été communiquée), les plongeurs ont attendu plus d’une semaine. Résultat : soixante heures d’images exceptionnelles qui, espèrent-ils, permettront de réhabiliter le squale.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent