Moustiques, guêpes, frelons... l'été de tous les insectes

Moustiques, guêpes, frelons... l'été de tous les insectes
Planète

BIODIVERSITÉ - Moustiques tigres, frelons asiatiques mouches... Certains insectes prolifèrent dans de nombreuses régions en raison de la chaleur. Même s'ils nous importunent, certains restent indispensables aux écosystèmes.

Vous l'avez peut-être remarqué si vous êtes partis en vacances, cette année, les insectes s'en donnent à cœur joie. Mouches, moustiques, guêpes et frelons prolifèrent dans les jardins et campings de France. Cette prolifération d'insectes est due à un hiver relativement doux suivi d'un printemps sec mais aussi aux fortes chaleurs qui s'abattent sur l'Hexagone. Alors cette année, les entreprises chargées de détruire les nids de guêpes et frelons sont très sollicitées depuis début juin. Parfois, elles réalisent quotidiennement une dizaine d'interventions. Comment expliquer une telle prolifération de ces insectes ? 

Une multiplication des insectes en raison de la chaleur

Etienne Roumailhac, de l'entreprise Landes Guêpes Frelons, le problème est que les "gens voient les nids lorsqu'ils se font piquer. Il y a beaucoup d'accidents, surtout cette année, à cause de la chaleur". Et cela, pour tous les insectes, frelons compris. 

Grâce à la conjonction de divers paramètres ces derniers mois, les insectes sont effectivement plus nombreux. 

L'hiver a été doux, le printemps sec et très doux, l'été connait sa deuxième vague de fortes chaleurs... De quoi favoriser le développement des insectes beaucoup plus tôt que les autres années : les cycles de développement de certains insectes comme les moustiques raccourcissent en raison de la chaleur et les générations se multiplient plus vite que d'ordinaire. 

Lire aussi

Des bestioles indispensables à la biodiversité

Toute l'info sur

LE WE 20H

Mais aussi pénibles soient ces petites bestioles, lorsque l'on est en plein air, elles sont pourtant indispensables à la biodiversité. Au niveau mondial, on estime que plus de 40 % des espèces d’insectes sont en déclin ou menacées d’extinction. Parmi les plus affectés, les lépidoptères (les papillons), les hyménoptères (abeilles, guêpes, fourmis, frelons) et les coléoptères (scarabées, coccinelles). 

Selon une étude basée sur des captures réalisées en Allemagne et publiée en 2017, l'Europe aurait perdu environ 76 % de ses insectes en moins de 30 ans, contribuant à faire disparaître plus de 400 millions d'oiseaux mais aussi hérissons, lézards, grenouilles ou encore poissons... En effet, tous se nourrissent d'insectes. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent