Pêche miraculeuse dans les calanques : les braconniers au tribunal

Pêche miraculeuse dans les calanques : les braconniers au tribunal

En 2017, quatre braconniers avaient été interpellés en flagrant délit, au cœur d'une zone interdite de pêche en mer. Le parc national des Calanques leur a réclamé ce vendredi, 450 000 euros pour réparation du préjudice écologique.

Le tribunal de Marseille a jugé ce vendredi matin une affaire inédite par son ampleur. Des braconniers ont été poursuivis pour préjudice écologique. Quatre hommes ont pêché pendant des mois des poulpes et des oursins dans le parc national des Calanques. Ils les revendaient ensuite aux restaurateurs de la région. La réserve naturelle leur demande aujourd'hui 450 000 euros pour pillage de fonds protégés.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 08/11/2019 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 8 novembre 2019 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : le bilan s'alourdit à deux morts, le corps d'une femme de 82 ans retrouvé

EN DIRECT - Covid-19 : le couvre-feu prolongé pour deux semaines en Martinique

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.