Tour du monde en solitaire : une course contre le plastique

Tour du monde en solitaire : une course contre le plastique

Lors du Vendée Globe, Fabrice Amédéo va parcourir 45 000 km autour de la planète et offrir des données inestimables à la communauté scientifique. Il s'agit de cartographier la contamination des microplastiques à travers le monde.

Des millions de tonnes de plastique dans les océans qui se décomposent en microplastique. Des fibres invisibles à l'œil nu, mais tout aussi dangereuses pour l'environnement. Pour lutter contre cette pollution, Fabrice Amédéo a décidé de mettre son Vendée Globe au service des scientifiques. Cette collaboration permettra de mesurer la densité et d'étudier la répartition des plastiques dans des zones jusque-là jamais étudiées.

Ce matin, il fait visiter son bateau au président de l'Ifremer, François Houllier, dont les équipes vont pouvoir travailler à partir des données recueillies par le skipper. Grâce à deux capteurs, il va mesurer en temps réel l'état des océans. L'eau de mer est pompée jusqu'à un appareil, trois filtres permettent de récolter des fibres plastiques, plus fine qu'un cheveu. À la fin de la course, les filtres sont envoyés au laboratoire de l'Ifremer de Brest. Ce dernier analyse déjà les échantillons prélevés lors d'une course en juin dernier. La confirmation viendra ensuite de l'analyse au spectromètre.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 nouveaux cas mardi, la barre des 50.000 morts franchie

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Lire et commenter