Solution 12 - Le challenge Zéro Déchets en 2019 - Flore Berlingen, Zero Waste France

Impact Positif

Toute L'info sur

#PODCAST - IMPACT POSITIF

Vêtement, équipement électronique... Avant d'acheter, savez-vous comment le produit a été fabriqué ? Comment est-il arrivé jusqu’à vous ? Et si vous vous absteniez ou utilisiez les objets déjà en circulation ? C’est le défi que vous propose Zéro Waste France. J'ai rencontré sa directrice, Flore Berlingen.

Pour télécharger le podcast IMPACT POSITIF, et l'écouter où vous voulez, quand vous le voulez

Vous pouvez l'écouter et le télécharger sur votre plateforme d'écoute habituelle : 


- Sur iPhone avec l'application Apple Podcast 

- Sur Deezer 

- Sur Spotify 

- Sur Soundcloud


et sur toutes les plateformes d'écoute de podcast. 

Objectif : 100 000 participants, pour avoir de l'impact

Résister, échapper à la surconsommation, ou tout simplement mieux acheter ?


Zéro Waste France, une association qui milite depuis plus de 20 ans pour une société zéro déchet, vous lance un challenge : #RiendeNeuf en 2019 !


Objectif : réunir 100 000 participants pour commencer à avoir de l’impact. C’est simple, il suffit de s’inscrire sur riendeneuf.org et de se laisser guider. Pourquoi ne pas tenter le prêt, l’occasion, la mutualisation, ou encore la réparation ? Vous pourrez même mesurer votre impact en temps réel. Saviez-vous qu’un jean a nécessité plus de 7000 litres d’eau potable pour être fabriqué ? Un manteau 110 kg de ressources naturelles pour atterrir sur vos épaules ?

Pas besoin de se priver

Pas besoin de se « priver », mais l’idée est simplement d’avoir toutes les informations à portée de main pour pouvoir mieux guider ses achats. Plongez-vous dans cette conversation très instructive avec Flore Berlingen, militante de longue date. Avec elle, vous comprendrez quels sont nos impacts et quels sont les leviers d’action qui se présentent à nous. Il y a des petits pas qui peuvent peser lourd, et vous verrez qu’ils sont nombreux.


De plus en plus de citoyens se reconnaissent dans cette démarche sans être forcément des militants ni des écolos, ces personnes souhaitent surtout reprendre la main sur leur consommation. Un mode de vie plus sain, plus durable, à partager avec ses proches et qui permet aussi de se réapproprier certains savoirs dont l’urbanité nous a parfois coupés.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter