Sébastien Chenu : "Nous sommes face à un système Macron-LR" dans les Hauts-de-France

Sébastien Chenu : "Nous sommes face à un système Macron-LR" dans les Hauts-de-France

INTERVIEW - Le porte-parole du RN et tête de liste dans les Hauts-de-France était l’invité politique de LCI ce vendredi 21 mai. Il est revenu sur les résultats d’un sondage pour LCI le donnant derrière Xavier Bertrand dans la région.

Xavier Bertrand toujours favori dans sa région. Son adversaire du Rassemblement national (RN) a été invité à réagir ce vendredi 21 mai sur les résultats provenant d’un sondage réalisé mercredi par Ifop-Fiducial pour LCI. Ils donnent l’actuel président des Hauts-de-France, candidat LR à sa réélection, en tête de l’élection avec 35% des intentions de vote et devançant Sébastien Chenu de peu (32%). Ce dernier n’a pas souhaité exprimer une quelconque déception au lendemain du sondage. "Avec la marge d’erreur, il nous met au coude à coude", a-t-il préféré argumenter, avant de critiquer son principal concurrent dans ce scrutin.

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

"Ce qui est intéressant, c’est que les macronistes votent Xavier Bertrand, ils se reconnaissent en lui", a considéré le député du Nord, qualifiant ce dernier de "macroniste" et dénonçant l’absence d’alternance politique dans la région : "Nous sommes face à ce système Macron LR – LR Macron". 

"Nous verrons sur la ligne d’arrivée ce qu’il en est : que restera-t-il du mandat de Xavier Bertrand ? Qui peut nous donner une action concrète ?", s’est encore questionné Sébastien Chenu, disant vouloir "faire bouger l’immobilisme" et s’en prenant ensuite au ministre de la Justice, qui figure sur la liste de la majorité dans les Hauts-de-France qui, elle, ne totalise que 10% des intentions de vote. "Eric Dupont-Moretti se contrefiche de la région. Il repartira comme il est venu, ridicule", a-t-il asséné. "Ce n’est pas un homme sérieux, il n’a pas de projet pour la région. Son seul ennemi, c’est le RN."

Lire aussi

Pour remporter le second tour face à un Xavier Bertrand capable de rassembler au-delà de son propre parti, le porte-parole du RN a indiqué vouloir miser sur les électeurs abstentionnistes, voyant dans ce scrutin "une opportunité pour beaucoup d’habitants d’exprimer le changement". Les élections régionales et départementales doivent se tenir les 20 et 27 juin prochain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

30 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône toujours en alerte canicule

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Disparition de Delphine Jubillar : ce qui a décidé les enquêteurs à placer son mari Cédric en garde à vue

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

VIDEO - Sortie hors de l'ISS de Thomas Pesquet : tout ne s'est pas passé comme prévu

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.