Épisode 29 - Christophe Girard : "L’effet d’un livre est bien souvent plus efficace que celui d’un médicament"

Les gens qui lisent sont plus heureux

Toute L'info sur

#PODCAST - Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux

PODCAST - C'est le Monsieur Culture de la mairie de Paris. De sa carrière dans le luxe à ses mandats politiques, Christophe Girard n'a jamais perdu la passion des livres. Il est l'invité du podcast "Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux".

Dans cet épisode, mon invité est Christophe Girard, adjoint au maire de Paris en charge de la culture. Depuis quelques temps déjà, j'avais envie d'inviter une personnalité politique à participer à ce podcast. Oui mais qui ? A tort ou à raison, j'ai souvent l'impression que les gens qui nous gouvernent se servent de la culture, et de la littérature en particulier, pour s'acheter une épaisseur romanesque qui deviendrait presque embarrassante une fois qu'ils sont élus...

Christophe Girard, c'est une toute autre histoire. C'est un élu qui avant de faire de la politique, chez les Verts puis au Parti socialiste, a connu le monde de l'entreprise à travers ses fonctions de haut dirigeant au sein de la maison Yves Saint Laurent et du groupe LVMH. Passionné d'art sous toutes ses formes, ce diplômé de littérature japonaise a également écrit quatre livres dont "Père comme les autres" (Hachette, 2006), qui racontait son parcours de militant et de papa homosexuel.

C'est dans son bureau à l'Hôtel de Ville de Paris que je suis allé le rencontrer pour parler des livres qu'il aime, de la place de la littérature dans nos quotidiens hyper connectés. Et du rôle que la culture pourrait occuper, ou pas, dans la prochaine campagne municipale...

Sur la place des livres dans sa vie

"Ma mère a eu une influence très forte sur moi puisque dès l’âge de 12 ou 13 ans, elle m’a donné trois livres : "La Religieuse" de Diderot, en me disant que c’était fascinant. "L’Idiot" de Dostoïevski. Et "Le Lys dans la vallée" de Balzac. Nous avions des livres partout. Dans le salon, dans les chambres… Si bien que dans ma maison de famille, en Anjou, j’ai reproduit cette ambiance en mettant des bibliothèques dans quasiment toutes les pièces. Je trouve assez beau de lire dans une cuisine."

Sur le plaisir que procure la lecture

"Je dis souvent aux gens qui viennent me voir et qui sont déprimés d’entrer dans une librairie avant d’aller à la pharmacie. Je pense que les livres devraient presque être remboursés par la Sécurité sociale ! Il y a moins d’effets secondaires. ! Je suis un peu ironique en disant ça. Mais franchement l’effet d’un livre est bien souvent plus efficace que celui d’un médicament."

On a peut-être beaucoup, parmi les candidats du "nouveau monde", une génération de communicants de télévision, de chaînes d’information en continu plutôt qu’une génération de lecteurs de livres réguliers- Christophe Girard

Sur le rapport des politiques aux livres

"Pour celles et ceux pour qui se seraient cosmétique, anecdotique, ou une cerise sur le gâteau, je dis qu’ils n’ont pas compris ce qu’était la France. Nous sommes un pays d’écrivains, nous sommes un pays d’artistes. Vous enlevez les écrivains, vous enlevez l’Académie française, vous enlevez les prix littéraires… Et puis c’est une telle émotion de recevoir un livre. Je viens de recevoir "Encre sympathique" de Patrick Modiano avec sa dédicace manuscrite. Rien que ça, c’est beau, je pourrais l’encadrer !". 

Sur la nouvelle génération en politique

"On a peut-être beaucoup, parmi les candidats du "nouveau monde", une génération de communicants de télévision, de chaînes d’information en continu plutôt qu’une génération de lecteurs de livres réguliers. Mais il ne faut pas faire de généralité. Aurélien Pradié, qui est député LR du Lot, est un garçon qui lit. Il a 33 ans, il est cultivé, et c’est un amoureux des livres."

Sur son dernier coup de cœur littéraire

"Avec Anne Hidalgo, on parle souvent des livres. Je lui en offre, elle m’en recommande…  J’aimerais beaucoup lui faire dédicacer "La Maison" de Emma Becker. J’ai trouvé ce roman magnifique. Je l’ai rencontrée pour le prix du roman Publicis qu’elle a reçue. Je l’ai trouvée passionnante. J’ai fait faire des extraits de lecture de son texte qui est remarquable."

>> Pour retrouver tous les épisodes du podcast "Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux", c'est par ici !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter