Épisode 20 – Marc Levy : "La lecture, c’est une façon de se sentir beaucoup moins seul dans la vie"

Les gens qui lisent sont plus heureux

Toute L'info sur

#PODCAST - Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux

PODCAST - Il vient de publier "Ghost in love", son vingtième roman qui mêle le fantastique, l’humour et les sentiments. Le roi du best-seller Marc Levy est l’invité du podcast "Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux".

Et si, à l’heure où les réseaux sociaux vampirisent nos cerveaux, prendre le temps de lire un livre était un acte de résistance ? "Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux", c’est un podcast consacré à la passion de la lecture, sous toutes ses formes, sans préjugé.


Dans cet épisode, mon invité est Marc Levy, sans doute l’un des romanciers français les plus populaires de ces 20 dernières années. "Ghost in Love", son 20e roman publié chez Robert Laffont, raconte l’histoire d’un pianiste classique dont le père, récemment décédé, revient dans sa vie sous la forme d’un spectre plutôt facétieux.


S’il réside à New York depuis plusieurs années, Marc Levy retrouve régulièrement la France pour partager quelques moments avec ses proches, et bien sûr ses lecteurs. C’est dans l’hôtel parisien où il a pris ses quartiers, à deux pas de l’Elysée, que je suis allé le retrouver pour parler de ce nouveau page turner savoureux. Et de plein d’autres choses encore…

>> Pour télécharger ce podcast sur iTunes Store, c'est par ici

>> Pour l'écouter sur Soundcloud, c'est par ici

>> Pour l'écouter sur Spotify, c'est par ici

Sur "Ghost in Love", son nouveau roman

"Le vrai fantôme de ce roman, c’est la pudeur. Elle est très présente dans nos vies, beaucoup plus qu’on ne veut le voir. Elle s’exprime sous plein de formes. Elle est physique pour certains, comportementale pour d’autres. Et puis il y a une pudeur que je trouve à la fois belle, poétique et déroutante, c’est la pudeur des sentiments. Celle qui fait qu’on a du mal à dire aux gens qu’on aime qu’on les aime. J’avais envie d’aborder tous ces thèmes avec une forme d’humour et de décalage qui fait qu’on peut être touché tout en riant."

Sur le plaisir de la lecture

"La  lecture, ce n’est pas seulement un divertissement. La lecture, c’est une façon d’ouvrir son horizon, d’ouvrir son esprit. De se sentir beaucoup moins seul dans la vie. Parce que le rapport qu’on entretient avec les personnages de romans nous renvoie bien souvent à nous-mêmes, à nos propres questions. Avec des tas d’émotions qu’on n’ose pas forcément partager avec notre entourage."

Sur le rôle crucial des libraires

"Sans libraire, il n’y a pas d’auteur. Le libraire, c’est un découvreur. Il joue aussi un rôle sociétal important.  En fonction de nos goûts il nous conseille, il nous renseigne. Il fait aussi en sorte qu’on ne s’enferme pas dans un même genre. La librairie est un lieu de rencontre, très précieux à préserver. Et le libraire, c’est quelqu’un qui ouvre des chemins de culture et de partage."

Sur la puissance des réseaux sociaux

"Ce qui m’inquiète, c’est le rôle extrêmement pervers qu’ils jouent sur le fonctionnement de nos démocraties en attisant les haines. En divisant parce que leur modèle économique est basé là-dessus. Après, il y a des effets très positifs dans la juste utilisation de certains réseaux sociaux. Instagram, je trouve que c’est un outil assez génial, parce qu’il nous permet de découvrir des images, des paysages, des cultures qu’on ne verrait pas autrement."

>> "Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux", c'est aussi un compte Instagram et une page Facebook pour retrouver les coulisses de chaque épisodes, mais aussi nos conseils de lecture. N'hésitez pas à vous abonnez !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter