Virginie Grimaldi : "Ce nouveau roman ne m’a pas lâché jusqu’à ce que je l’écrive"

Virginie Grimaldi : "Ce nouveau roman ne m’a pas lâché jusqu’à ce que je l’écrive"
Les gens qui lisent sont plus heureux

PODCAST - Superstar discrète de l'édition, la romancière bordelaise Virginie Grimaldi vient de publier "Et que ne durent que les moments doux (Fayard). Elle est l’invitée du podcast Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux.

Avec plus de 700.000 exemplaires, la Bordelaise Virginie Grimaldi, 42 ans est la romancière française qui a le plus vendue dans l’Hexagone l’an dernier. "Se faire éditer c’était une chose. Voir mon livre en librairies, c’en était une autre. Mais là ça veut dire que plein de gens ont lu les histoires que j’ai inventées. C’est incroyable", reconnaît celle pour qui tout a commencé il y a dix ans, avec le lancement d’un blog humoristique alors qu’elle travaille encore en entreprise. 

 

"J’avais envoyé des manuscrits aux maisons d’édition, et j’avais eu des refus", se rappelle-t-elle. "Mais j’avais ce besoin d’écrire et d’être lue. J’ai ouvert ce blog où je tenais les chroniques du quotidien, toujours en grossissant le trait, avec humour, car ce n’était pas un journal intime, je ne racontais pas ma vie. Les lecteurs ont été au rendez-vous et ce sont eux qui m’ont poussé à persister."

>> Pour télécharger ce podcast sur iTunes, c'est par ici

>> Pour l'écouter en streaming sur Soundcloud, c'est par ici

>> Pour l'écouter en streaming sur Spotify, c'est par ici

Avec "Le Premier jour du reste de ma vie", son premier roman paru en 2015, Virginie Grimaldi réalise enfin son rêve. Il a été suivi par quatre autres livres, tous des best-sellers dont plusieurs sont en cours d’adaptation pour le cinéma. Le petit dernier, "Et que ne durent que les moments doux" (Fayard), a toutes les chances de connaître le même destin. La romancière y met en scène Elise et Lily, deux femmes qui ne se connaissent pas, a des moments clés de leur vie de mère. 

La première vient d’accoucher d’un petit garçon prématuré, avec toute l'inquiétude que cela entraîne. La seconde, divorcée, se retrouve seule après le départ du foyer de ses deux grands enfants. A la fois tendre et urgent, ce drame où chaque protagoniste livre ses sentiments de façon brute, à la première personne, a été inspiré par l’expérience qu’a vécue il y a quelques mois Virginie Grimaldi suite à la naissance de son deuxième enfant.

"Mon fils est arrivé un petit peu en avance, il a été hospitalisé en réanimation et en service néonat", confie-t-elle. "Ça a été un petit traumatisme. C’est pendant qu’il était dans son berceau, avec les bips qui sonnaient sans arrêt que l’histoire a commencé à s’écrire dans ma tête. J’avais annoncé à mon éditeur qu’il n’y aurait pas de nouveau livre cette année parce que je voulais profiter de mon bébé. Et puis cette histoire ne m’a pas laissée tranquille jusqu’à ce que je l’écrive."

Toute l'info sur

#PODCAST - Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux

>> "Et que ne durent que les moments doux", de Virginie Grimaldi. Fayard. 345 pages. 18,50 euros

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les nouvelles mesures sanitaires s'appliqueraient dès jeudi à minuit

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent