Olivier Adam : "À 15 ans, on veut des livres interdits, des livres qui brûlent"

Olivier Adam : "À 15 ans, on veut des livres interdits, des livres qui brûlent"
Les gens qui lisent sont plus heureux

PODCAST - Dans "Les Roches Rouges", Olivier Adam met en scène deux jeunes amants qui fuient la banlieue parisienne pour se réinventer une vie dans le Sud de la France. Un roman "young adult" dont il a confié les secrets au podcast "Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux".

D’Olivier Adam, on connaît les histoires d’exil et d’abandon, le style âpre sensible qui a fait le succès de romans comme Je vais bien, ne t’en fait pas, Des vents contraires ou encore Poids Léger. Deux ans après La tête sous l’eau, en cours d'adaptation pour la télévision, il s’essaie de nouveau à l’univers "young adult" avec Les Roches Rouges qui vient de paraître dans la collection R, chez Robert Laffont.

Leïla et Antoine, ses deux héros, se mentent au sujet de leur âge. Elle parce qu’elle est devenue mère bien trop tôt et vit sous la coupe d'un mari violent. Lui parce qu’il veut la séduire et oublier le drame familial qui a brisé son existence. Ensemble, ils décident de fuir la banlieue parisienne pour le soleil de la Côte d’Azur en espérant laisser leurs ennuis derrière eux. Et tenter de s'inventer un destin...

"Young adult" ? Olivier Adam avoue qu’il se moque un peu des catégories lorsqu’il écrit. Et que pour rien au monde il n’édulcorerait son style pour séduire le jeune public. "Je le vois sur les réseaux sociaux : les adultes qui lisent ce livre et qui l’aiment sont assez bousculés et en concluent que ce n’est surtout pas un livre à mettre dans les mains des jeunes", explique-t-il dans l’entretien qu’il a accordé au podcast "Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux".

"Parce qu’on n’arrive pas à se rappeler qui on était à cet âge-là. Or à 15 ou 16 ans, on voulait tous des livres interdits/ Des livres qui brûlent. Des livres qui parlent de choses dangereuses et douloureuses. Souvent on avait des goûts excessivement morbides et complaisants sur le malheur et tout ce qui pouvait être très sombre. On est tous un peu gothique à cet âge-là !".

Cet épisode avec Olivier Adam a été enregistré chez lui, à Montmartre, où il a vécu le confinement avec sa compagne, la romancière Karine Reysset, et leur enfants.  "Une période de productivité intense", avoue-t-il. "En temps normal, je ne tiens pas trop en place. L'appel du dehors est toujours très grand. Le cinéma, les expos, aller boire un coup... Là, il n'y avait pas d'échappatoire. Et j'ai fini un nouveau livre, ce qui n'était pas prévu du tout. Mais je crois que c'est emblématique de ma façon de travailler ces dernières années : ne pas travailler sur quelque chose me plonge dans un profond désarroi !".

Toute l'info sur

#PODCAST - Les Gens Qui Lisent Sont Plus Heureux

>> Pour télécharger cet épisode sur iTunes Stores, c'est par ici

>> Pour l'écouter en streaming sur Soundcloud, c'est par ici

>> Pour l'écouter en streaming sur Spotify, c'est par ici

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent