Vaccin anti-Covid : deux euros la dose d’espoir

Vaccin anti-Covid : deux euros la dose d’espoir
On Déconfine l'info

PODCAST - La France a désormais un vaccin contre le Covid-19, ou plutôt la promesse d'un vaccin, mais qui se paye cash dès aujourd'hui. Nous avons surtout l'espoir d'un traitement bien français, inventé par une startup nantaise.

Au sommaire aujourd’hui, contre le Covid-19, la France a un vaccin, et même un traitement ! Le vaccin c’est celui que l’on vient de commander à Astra Zeneca en Angleterre, mais encore faut-il qu’il fonctionne, ce qui n’est encore qu’un pari. Le traitement, lui, pourrait venir d’une petite entreprise Nantaise, Xenothera, on aura sa fondatrice en ligne.

On reviendra aussi sur l’allocution du président dimanche soir, pour en vérifier deux chiffres : les 500 milliards qu’auraient coûté la crise jusque-là, et les centaines de milliers de vies que le confinement aurait sauvé chez nous. Et dans les deux cas, le pire n'est jamais sûr.

Toute l'info sur

#PODCAST - On Déconfine l'info

Écoutez cet épisode quand vous le souhaitez, et abonnez-vous

- Sur Apple Podcast

- Sur Spotify

- Sur Deezer

- Sur Castbox

Et sur toutes les autres plateformes et applications de podcast en cherchant « On Déconfine l’info"

"On Déconfine l'Info", c'est un podcast quotidien, pour vous accompagner le temps que durera l’épidémie de Covid-19, et pour préparer la vie d’après. Tous les jours, Cédric Ingrand et les rédactions de TF1 et LCI font le tour de l'actualité, et explorent les effets de la pandémie sur la santé, l’économie, la vie quotidienne, pour mieux vivre cette période si particulière, et même parfois en trouver les côtés positifs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : décision européenne attendue le 11 mars pour le vaccin Johnson & Johnson

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : Nicolas Sarkozy invité du JT de 20H de TF1 mercredi

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter