736 kg de cocaïne échoués sur le littoral : un jeune de 17 ans interpellé avec 5 kg de drogue

Il ramasse 27 kg de cocaïne sur la plage
Police

POUDRE BLANCHE - Les paquets de cocaïne retrouvés depuis plusieurs jours sur les plages du littoral atlantique ont fini par attirer certaines personnes mal intentionnées. Un mineur de 17 ans a été interpellé alors qu’il tentait de récupérer des ballots de drogue. Plusieurs mairies ont décidé de fermer leurs plages au public.

Depuis que les premiers ballots ont été découverts mi-octobre en Vendée, 736 Kg de cocaïne ont été récupérés sur les plages du littoral atlantique, selon une information du parquet de Rennes communiquée dimanche 10 novembre. Les paquets, conditionnés dans un plastique entouré de cellophane, continuent de s’échouer régulièrement sur les plages. Une "marée blanche" qui a donné des idées à certains. Lundi 11 novembre, un jeune homme a ainsi été interpellé par les gendarmes de Lacanau, en Gironde, avec près de cinq kilos de drogue dans les bras, a appris l'AFP auprès du parquet.

L’individu en question est un mineur de 17 ans originaire de la région toulousaine en vacances. Après avoir été interpellé, il a été placé en garde à vue pour "transport et détention de stupéfiants", un délit passible de 10 ans de prison. 

Lire aussi

"Des surveillances intensives ont été mis en place par les différents services, notamment les douanes, tout le long du littoral français", a fait savoir dès dimanche le parquet de Rennes. Pas de quoi décourager toutes les ardeurs cependant. Malgré les patrouilles des 4x4 et des hélicoptères, et la vérification des voitures à la sortie des parkings des plages, une véritable chasse à la cocaïne a été lancée. 

A la nuit tombée, des pseudos-promeneurs

Sur la plage de la Salie, au sud du bassin d’Arcachon, les moniteurs de surf ont vu débarquer "une faune très particulière", comme le raconte Le Parisien. "Des gens pas méchants mais un peu paumés, décrit un mono. Ils étaient une dizaine environ et n'avaient pas l'air d'être du coin. Certains étaient édentés, comme peuvent l'être les toxicos. Ils marchaient sur la plage en creusant dans le sable dès qu'ils croyaient distinguer quelque chose de suspect." A la nuit tombée, les promeneurs sont également plus nombreux que d’habitude, lampe frontale sur la tête pour certains. Quelques uns reconnaissent franchement être là pour "la coke".

Si près de 800 kg de poudre ont été récupérés, combien de paquets en revanche ont échappé aux autorités ? La situation inquiète ces dernières, car la drogue qui arrive, très pure, représente un "très gros risque sanitaire". Le principal danger étant les overdoses mortelles. Plusieurs maires, dont ceux d’Arcachon, du Cap Ferret, de Lacanau (ci-dessus) ou encore de Naujac, ont interdit l’accès aux plages. Mais difficile de tout contrôler, étant donnée la longueur du littoral. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter