Accident de manège à Firminy : une jeune femme tuée, quatre hommes en garde à vue

Police

DRAME - Éjectée d’un manège formé de nacelles suspendues, une jeune femme de 24 ans est morte à Firminy, dans la Loire, lundi 14 octobre. Le vent pourrait être à l'origine de l'accident. Quatre hommes propriétaires et exploitants du manège ont été interpellés et placés en garde à vue.

A Firminy dans la Loire, la fête foraine a été entachée d’un dramatique accident. Une jeune femme âgée de 23 ans est morte lundi 14 octobre, après avoir été éjectée d’un manège. Une deuxième jeune femme, âgée de 20 ans, a également été éjectée et grièvement blessée. Son pronostic vital était engagé au moment de l’intervention des pompiers.

L’accident s’est produit vers 22h lors de la Vogue des Noix. Les deux victimes se trouvaient sur une attraction formée de nacelles suspendues lorsqu’elles ont été projetées à environ 15 mètres du manège. A l’arrivée des secours, la victime de 23 ans, en arrêt cardiaque, n’a pas pu être réanimée. La seconde victime a été prise en charge par le Samu. D’après France Bleu, deux personnes profondément choquées ont également été prises en charge par les secours. 

Dans le cadre de l’enquête  ouverte pour  "homicide" et "blessures involontaires" confiée aux policiers à la sûreté départementales, quatre hommes propriétaires et exploitants du manège de type ""chaise volante" sur lequel se trouvaient les deux victimes et d’un manège voisin ont été placés en garde à vue à Saint-Etienne.

Des experts missionnés par le parquet stéphanois sont attendus mardi matin à Firminy pour examiner les deux manèges placés sous scellés afin de déterminer pour quelle raison le bras supportant la nacelle où se trouvaient les deux jeunes femmes a cédé, tandis que des rafales de vent soufflaient par intermittence.

Les circonstances exactes de l’accident sont pour l’instant inconnues. Des rafales de vent ont pu décrocher la balançoire sur laquelle se trouvaient les deux jeunes femmes. 

Le Progrès mentionne une autre hypothèse mentionnée par certains témoins : le manège en question en aurait percuté un autre, là encore peut-être à cause du vent. Un expert doit se rendre sur place ce mardi pour examiner le manège.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter