Accident mortel sur l'A7 : "Les victimes étaient de Vénissieux et ici, l'émotion est forte"

Accident mortel sur l'A7 : "Les victimes étaient de Vénissieux et ici, l'émotion est forte"

FAIT DIVERS - Lundi soir, neuf membres d'une même famille ont eu un terrible accident de voiture sur l'A7 à hauteur d'Albon dans la Drôme. Cinq enfants âgés de 3 à 14 ans sont morts. Trois adultes et un enfant de 7 ans ont été hospitalisés dans un état grave.

L'accident a eu lieu à hauteur d'Albon dans la Drôme, dans le sens sud-nord sur l'autoroute A7. C'est là que, vers 19 heures, le véhicule Renault Scénic a fait une sortie de route, avant de percuter la glissière et de finir dans un champ. A bord du Monospace qui a pris feu, neuf personnes, trois adultes et six enfants, dont cinq - trois filles et deux garçons - âgés de 3 à 14 ans ont perdu la vie. Quatre autres personnes qui se trouvaient à bord, trois adultes et un enfant de 7 ans, grièvement blessés, ont été pris en charge par les secours et hospitalisés. Le pronostic vital de l'enfant et de deux adultes est toujours engagé. "Ce sont des grands brûlés, on peut imaginer le pire pour les quatre. On risque d'avoir un bilan alourdi dans les prochaines heures, les prochains jours", a regretté ce mardi le préfet de la Drôme Hugues Moutouh.

"Les victimes étaient de Vénissieux et ici, l'émotion est forte. Il s'agit d'un couple d'après nos informations qui était accompagné de ses quatre enfants, et de leur belle-sœur avec ses deux enfants. Les identifications étaient encore en cours de confirmation ce matin mais a priori, c'est bien cela, confie Michèle Picard, maire de Vénissieux contactée ce mardi par LCI.  Nous avons mis un registre dans la mairie pour que ceux qui le souhaitent puissent exprimer leur soutien à cette famille qui connaît aujourd'hui un drame terrible. Nous espérons que ceux qui sont aujourd'hui à l'hôpital pourront s'en sortir."

Problème de freinage

Le maire d'Albon, Philippe Bécheras, où a eu lieu l'accident est lui bouleversé par l'événement. "Je me suis rendu sur les lieux du drame en début de soirée, dès que j'ai été averti. La voiture était retournée dans le champ, brûlée. Il semble que le conducteur ait eu un problème sur l'A7. Une fumée s'est échappée du véhicule quand il roulait. Il a commencé à prendre feu. Le père de famille a alors essayé de ralentir, pour se mettre sur la bande arrêt d'urgence, mais les choses ne se sont pas passées comme elles auraient dû. La voiture a fait une sortie de route, des tonneaux et elle s'est enflammée. La suite, malheureusement, on la connait".

Un problème technique, et plus particulièrement de freinage pourrait être à l'origine du drame. Lundi soir, les techniciens en identification criminelle de la gendarmerie étaient sur place pour procéder aux relevés et constatations. Le véhicule a été lui transporté pour être lui aussi inspecté de près. Au total,53 sapeurs-pompiers ont été dépêchés sur place pour cette intervention particulièrement éprouvante et compliquée.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre et tenter d'établir s'il y a eu une défaillance technique ou défaut d'entretien. Avant de perdre connaissance, le conducteur a déclaré à des témoins avoir rencontré un problème de freinage, a encore indiqué le procureur de Valence, Alex Perrin sur place lundi soir.

Le magistrat a également indiqué sur le véhicule transportait neuf personnes, alors que sa capacité était limitée à 7. Il faudra déterminer comment les passagers étaient positionnés, et voir si tous étaient attachés.

Dans un communiqué ce mardi après-midi, le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh précise : "Les relations familiales unissant les victimes sont encore en cours de détermination. Les services de police judiciaire oeuvrent activement pour déterminer les circonstances exactes de l’accident. A cette heure, et d’après l’exploitation des vidéos de surveillance, il semblerait qu’une défaillance mécanique ait provoqué un départ de feu dans l’habitacle, obligeant le conducteur à se déporter sur la voie d’arrêt

d’urgence avant de perdre le contrôle du véhicule".

Lire aussi

Un autre accident sur le même tronçon

Plus tôt dans la journée, l'A7 avait déjà été coupée dans la même zone dans le sens Nord-Sud après un accident dans lequel la passagère d'une moto avait été tuée et son conducteur grièvement blessé. 

"Le matin même, nous avons connu sur cet axe, mais dans l'autre sens, un accident mortel, détaille Philippe Bécheras, maire d'Albon. Une moto s'est encastrée dans un véhicule qui était à l'arrêt. La passagère du deux-roues, une femme de 56 ans, est morte. Le conducteur, âgé de 60 ans, était lui dans un état très grave. Il a été héliporté et hospitalisé. Pour notre ville, c'est terrible. Des accidents sur cet axe, qui n'est pas particulièrement dangereux, nous en avons déjà eu. Mais deux accidents mortels, la même journée, avec autant de victimes, parmi lesquels cinq enfants, c'est la première fois et nous espérons bien la dernière. La ville est sous le choc".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

EN DIRECT - Covid-19 : l'Occitanie déclenche le plan blanc dans tous les hôpitaux de la région

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Pour Christian Estrosi, Emmanuel Macron "a fait le job pendant cinq ans"

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'alerte des parents de l'ado électrocutée par son téléphone en prenant un bain

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.