"Acte 30" des Gilets jaunes : la fausse rumeur de manifestants tués à Montpellier

Police
A LA LOUPE - Alors que "l’acte 30" se déroulait samedi dans plusieurs en France, plusieurs rumeurs ont annoncé deux décès au cours d’un rassemblement à Montpellier. Dans certains cortège, des manifestants ont crié "police assassin" et une minute de silence a même eu lieu à Toulouse. Pourtant cette rumeur est fausse. La préfecture a démenti dans l'après-midi.

Elle n'a mis que quelques minutes pour être partagée dans les cortèges de Gilets jaunes à travers la France. Mais plusieurs heures pour être officiellement démentie. Lors du trentième samedi de mobilisation, une rumeur a fait état de la mort de deux manifestants à Montpellier où 2000 personnes se sont rassemblées selon la préfecture.


Rumeur d'abord relayée par Gabin Formont, le créateur du média Vécu totalement dédié aux gilets jaunes. Dans une vidéo postée sur la page Facebook de Vécu, le jeune homme affirme - non sans réserve -  le décès de deux personnes au cours du rassemblement de Montpellier.  


Une "information" qui lui aurait été donnée par des street medics, les bénévoles prodiguant des soins médicaux aux manifestants. "J'ai eu des confirmations concernant les décès et les comas [...] j'ai eu le chef des street medics au téléphone. Ils ont appelé une amie urgentiste qui a confirmé qu'une dame d'une cinquantaine d'années aurait pris une balle de flashball dans la rate et serait décédée. [...] Deuxième personne une dame victime d'un traumatisme crânien suite à un flashball dans la tête qui serait décédée également. " Une vidéo vue plus de 180 000 fois et suivie d'une autre où Gabin Formont précise toutefois que "Vécu continue ses recherches, ses infos sont données sous réserve".

La préfecture de police de l'Hérault a démenti dans l'après-midi toute mort liée au rassemblement se tenant à Montpellier et a demandé de pas faire "circuler de fausses rumeurs qui perturbent le travail des forces de l'ordre."  

La préfecture de l'Hérault a fait état d'un bilan d'une dizaine de blessés légers parmi les manifestants et parmi les forces de l'ordre. De son côté, le média Vécu n'est pas revenu sur cette fausse rumeur et n'a toujours pas supprimé ses vidéos. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter