19 membres de Génération identitaire interpellés après une action anti-immigration à la CAF de Bobigny

Police
POLICE - La police a délogé et arrêté 19 personnes qui s'étaient hissé sur le toit de la Caisse d'allocations familiales de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour scander des slogans anti-immigration.

"De l'argent pour les Français, pas pour les étrangers" : ce vendredi, ce slogan s'est retrouvé pendant plusieurs heures affiché en gros sur la façade de la Caisse d'allocations familiales de Seine-Saint-Denis à Bobigny. L'avaient hissé sur le toit des militants du mouvement d'ultradroite Génération identitaire. Dans une vidéo diffusée sur Twitter, on voit un groupe composé majoritairement d'hommes, poings levés, fumigènes allumés, sander "Stop, stop, stop immigration".


Alors que l'action a duré plusieurs heures, la banderole a ensuite été retirée et les militants délogés par la police, qui avait bouclé le quartier, entraînant la fermeture de l'établissement au public.

A l'issue de cette action, 17 hommes et 2 femmes ont été placés en garde à vue pour "participation à un attroupement malgré sommation de se disperser", a indiqué le parquet de Bobigny à l'AFP. Ce dernier n'a pas pu préciser si tous appartiennent à l'organisation. 

La CAF souhaite porter plainte

La CAF a annoncé son intention de porter plainte. "Cette action porte atteinte au fonctionnement du service public, mais également à ses valeurs", a regretté dans un communiqué le directeur général de la CAF de Seine-Saint-Denis. Le président du conseil départemental Stéphane Troussel a réclamé la "dissolution" du mouvement. 

En vidéo

Enquête : comment l'ultra-droite cherche à infiltrer les Gilets jaunes

Même chose pour l'association SOS Racisme, qui appelle le gouvernement à "agir fermement et immédiatement  pour dissoudre ce groupe et fermer localement toutes (ses) antennes." 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter