Adolescent enterré dans un champ dans les Landes : le meurtrier présumé voulait lui donner "une bonne correction"

Adolescent enterré dans un champ dans les Landes : le meurtrier présumé voulait lui donner "une bonne correction"
Police

FAIT DIVERS - Le corps de Victor F., 17 ans, a été retrouvé dimanche enterré dans un champs d'Yzosse dans les Landes. Deux mineurs, dont l'ex-petite amie de la victime et son nouveau compagnon, sont en garde à vue. Cette dernière indique que son nouvel ami lui a confié qu'il voulait "tuer" Victor.

Est-ce la jalousie qui a motivé ce terrible crime ? Dimanche dernier, sur la base des déclarations des deux mineurs qu'ils venaient de placer en garde à vue, les gendarmes ont retrouvé le corps de Victor F., enterré dans un champ  d'Yzosse. Ce sont ses parents, domiciliés avec lui dans cette commune des Landes, qui avaient, un peu plus tôt, signalé sa disparition aux militaires. 

Victor F., qui était parti à pied la veille au soir de chez eux, n'était en effet jamais rentré. Les enquêteurs n'ont pas tardé à établir qu'il avait ce samedi 1er février rendez-vous avec une certaine M. âgé de 16 ans, son ancienne petite-amie. A son arrivée au point de rencontre un "lieu isolé", selon le procureur de la République de Dax Rodolphe Jarry, le jeune homme s'est en réalité trouvé face à face avec J. , nouveau compagnon de celle-ci. 

Lire aussi

Et aux enquêteurs qui l'interrogent depuis dimanche, M. a livré des détails sordides rapportés dans un communiqué du magistrat. Selon elle, "ce rendez-vous devait permettre à J. de donner une 'bonne correction' à Victor'". L'adolescente de 16 ans a également concédé aux gendarmes que son petit ami actuel "lui avait confié à plusieurs reprises la volonté de tuer ce dernier".  J. n'a pas confessé de telles choses aux militaires. Pour sa part, il a soutenu que la rencontre précipitée avait simplement pour objet "d'obtenir des explications" sur un sujet que le procureur n'a pas précisé. 

Lire aussi

Des gants et un bâton

Cette version convainc peu les enquêteurs. En effet, J. leur a également indiqué s'être rendu au rendez-vous "par précaution", muni "d'une paire de gants et d'un bâton". Le meurtrier présumé a précisé qu'il s'était ensuite "rapidement disputé avec Victor" et a indiqué qu'"une bagarre avait éclaté". A l'issue de celle-ci, J. reconnait avoir "serré le cou de la victime avant de lui frapper la tête au sol à plusieurs reprises". Constatant le décès de Victor, il aurait alors décidé d'enterrer son corps, quelques mètres plus loin, dans un champ. 

"A ce stade, il a été décidé que le parquet de Dax se dessaisirait dans la matinée au profit du parquet de Mont-de-Marsan aux fins d'ouverture, au pôle criminel de l'instruction, d'une information judiciaire du chef d'assassinat, précise Rodolphe Jarry. Les investigations se poursuivront ensuite sur commission rogatoire."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent