Affaire Daval : Jonathann confesse le meurtre de sa femme Alexia, mais ne reconnaît pas la crémation du corps

Police

AVEUX - Jonathann Daval, meurtrier présumé de son épouse, a livré des "aveux circonstanciés" le 30 janvier dernier au tribunal de grande instance de Besançon. Interrogée par l'AFP, une source judiciaire dévoile ce mercredi que l'informaticien a raconté très "précisément" sa version des faits.

Jonathann Daval a précisé, pour la quatrième fois, sa version des faits. Et a réaffirmé qu'il avait bien tué son épouse. Le meurtrier présumé d’Alexia Daval a livré des "aveux circonstanciés" fin janvier, selon une information d’une source proche du dossier citée par l’AFP ce mercredi 6 février. 

Entendu dans la plus grande discrétion le 30 janvier à Besançon devant le nouveau juge d’instruction en charge du dossier, l'informaticien de 35 ans, entouré de ses avocats, a confirmé une nouvelle fois sa version des faits.

Jonathann ne "reconnaît pas" la crémation du corps d'Alexia

Après avoir avoué une première fois le meurtre d’Alexia Daval, employée de banque de 29 ans découverte en partie brûlée en octobre 2017, l’homme était ensuite revenu sur ses aveux cet été. Il accusait alors son beau-frère d’être l’auteur du meurtre, et reprochait au reste de sa belle-famille d’avoir conclu un "pacte secret" pour lui faire porter toutes les responsabilités.

Mais le 7 décembre, il avait encore changé son témoignage, confessant qu’il était le seul et unique meurtrier de la jeune femme retrouvée dans un bois en Haute-Saône, non loin de la maison du couple. Face à une photo de son épouse, il avait alors craqué lors d’une confrontation avec la mère de la victime, au tribunal de grande instance de Besançon, où il a été de nouveau entendu le 30 janvier.  

Voir aussi

Il s’est alors expliqué "très précisément" sur le "déroulé des faits" selon une source proche du dossier contactée par l’AFP. "Le seul point sur lequel Jonathann Daval ne s'est pas exprimé et qu'il ne reconnaît pas, c'est la crémation du corps d'Alexia", a cependant précisé la même source. Détenu à la maison d'arrêt de Dijon, le mis en examen pour "meurtre sur conjoint" encourt la réclusion à perpétuité. La date de la reconstitution des faits ayant menés au meurtre d'Alexia Daval n'est pas encore fixée. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter