Agression antisémite contre Alain Finkielkraut : enquête ouverte, un suspect identifié

Police

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

JUSTICE - Le parquet de Paris a ouvert une enquête suite à l'agression antisémite subie par Alain Finkielkraut en marge d'une manifestation des Gilets jaunes, samedi 16 février. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner indique que le principal auteur des injures filmé dans la vidéo a été identifié.

Une enquête est ouverte suite à l'agression antisémite subie par le philosophe Alain Finkielkraut, en marge d'une manifestation des Gilets jaunes, samedi 16 février. Celle-ci a été confiée à la sûreté départementale sur instruction du parquet de Paris, selon une information de RTL confirmée à LCI de source judiciaire. 

L'enquête concerne des faits "d'injure publique en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion, par parole, écrit, image, ou moyen de communication au public par voie électronique."

Dans un message sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé qu'un suspect, "reconnu comme le principal auteur des injures, a été identifié". 

Lire aussi

Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut a indiqué, dimanche sur LCI, qu'il ne souhaitait pas porter plainte, mais voulait savoir quel était le profil des auteurs de l'agression verbale. 

Il a été injurié et sifflé ce samedi en marge de la manifestation des "gilets jaunes" dans le quartier de Montparnasse à Paris, selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux et qui ont déclenché une vague d'indignation au sein de la classe politique, beaucoup dénonçant des propos à caractère antisémite.

"Barre toi, sale sioniste de merde", "grosse merde sioniste", "nous sommes le peuple", "la France elle est à nous", ont crié plusieurs manifestants qui défilaient boulevard du Montparnasse, et qui venaient d'apercevoir l'académicien, d'après une vidéo diffusée par Yahoo! Actualités.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter