Agression d'un contrôleur à Marseille : reprise du trafic ce dimanche pour les transports de la cité phocéenne

Police

FAIT DIVERS - Un contrôleur a été agressé samedi matin à l'aube par un individu porteur d'une arme de poing. L'agresseur présumé a pris la fuite. Les collègues de la victime ont ensuite exercé leur droit de retrait pas solidarité. Après une journée sans transports en commun, les Marseillais pouvaient de nouveau circuler ce dimanche.

Tramway, bus, et métros circulaient de nouveau ce dimanche avec une reprise progressive du trafic. La veille, les salariés de la RTM avaient exercé leur droit de retrait après l'agression d'un des leurs. 

"Samedi 5 octobre. En raison d'un acte d'incivilité, actuellement service interrompu sur l'ensemble du réseau. Nous vous tiendrons informés de toute évolution" pouvait-on lire samedi sur site de la  Régie des transports métropolitains. Sur son compte Twitter, à la mi-journée samedi, l'agression de l'agent de contrôle était enfin évoquée.  Selon les informations de La Provence, les faits ont été commis samedi matin, vers 5h30  dans le dépôt de la RTM de Saint-Pierre dans le 5e arrondissement de la Cité Phocéenne. C'est là qu'un contrôleur du réseau a été menacé par un individu porteur d'une arme de poing avant d'être frappé par cette même personne qui a pris la fuite. 

L'auteur présumé des faits était toujours recherché. Les collègues de la victime, eux, ont exercé leurs droit de retrait après cette agression, à l'appel de la CGT RTM.

Les uns après les autres

Au fil de la journée, les transports en commun s'étaient arrêtés les uns après les autres. D'abord, le trafic des lignes de tramway T1, T2 et T3 s'est totalement interrompu, suivi par celui des bus, puis celui du métro, qui après avoir été perturbé a lui aussi été arrêté. 

En début d'après-midi samedi, plus aucun transport en commun ne circulait dans la ville. La direction espérait une reprise du trafic dans les plus brefs délais. 

Lire et commenter