Albi : une policière meurt fauchée par un véhicule en sécurisant un accident de la route

Albi : une policière meurt fauchée par un véhicule en sécurisant un accident de la route

Police
DirectLCI
DRAME - Une gardienne de la paix de 45 ans est décédée ce lundi après avoir été fauchée par un véhicule alors qu'elle sécurisait un accident sur la rocade d'Albi.

Un drame de plus qui vient endeuiller la police nationale. Une gardienne de la paix de 45 ans a trouvé la mort très tôt dans la matinée, à Albi, victime d'un suraccident de la route. Alors qu'une patrouille de police sécurisait un accident sur la rocade de la ville tarnaise en établissant un périmètre de sécurisé pour les pompiers, un second véhicule a fauché la fonctionnaire de police, indique La Dépêche. 

"Le chauffeur a aperçu l'accident au dernier moment"

A l'origine, la gardienne de la paix intervenait sur un premier accident de la circulation : un conducteur avait alors perdu le contrôle de son véhicule en raison, vraisemblablement, des pluies battantes qui se sont abattues sur la région. C'est au cours de l'intervention de sécurisation que le drame s'est produit. "Le chauffeur a aperçu l'accident au dernier moment dans la nuit noire, a fait une embardée sans pouvoir contrôler le véhicule sur la chaussée mouillée", précisent nos confrères. La policière était maman de deux filles, âgées de 19 à 21 ans.

France 3 précise que selon les premiers éléments, l'accident serait fortuit, en raison de la pluie et la très faible visibilité. "Le conducteur a été placé en garde à vue et soumis à des contrôles de détection d'alcoolémie et de produits stupéfiants", indique le site. 

Les réactions politiques

La police nationale a réagi, sur son compte Twitter : "Pensées émues pour Marlène, gardienne de la paix affectée en Police-Secours à #Albi, décédée ce matin en service, percutée par un véhicule alors qu'elle sécurisait un accident de la route. Soutien à sa famille, ses proches et ses collègues."

Le Premier ministre et ministre de l'Intérieur par intérim, Edouard Philippe, a lui aussi adressé ses condoléances. 

De même qu'Eric Morvan, directeur général de la Police Nationale. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter