Alerte enlèvement : le petit garçon enlevé à Marseille retrouvé sain et sauf à Valence, son ravisseur prétend être son père

Police
DirectLCI
ALERTE ENLÈVEMENT - Les autorités ont retrouvé le petit garçon de 2 ans et 4 mois enlevé à la mi-journée à Marseille. L'auteur du rapt, un homme d'une trentaine d'années, a été placé en garde à vue.

Le petit garçon de deux ans enlevé dans l'après-midi du dimanche 5 mai à Marseille a été retrouvé sain et sauf, a annoncé le procureur de la République de Marseille dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 mai. L'enfant se trouvait dans un hôtel de Valence, dans la Drôme, en compagnie de l'homme qui l'avait enlevé. Le petit garçon de 2 ans et 4 mois "va bien" selon Xavier Tarabeux, procureur de la République, qui a ajouté que l'alerte enlèvement était levée et que le petit garçon allait subir des examens médicaux. LCI a d'ores et déjà appris qu'aucune violence n'avait a priori été commise contre lui. L'auteur du rapt, qui a des antécédents judiciaires, a été placé en garde à vue.


"C'est le veilleur de nuit de l'hôtel qui a vu l'alerte enlèvement à la télé et a appelé la police", a expliqué Xavier Tarabeux. Le procureur avait pris la décision, deux heures plus tôt environ, de diffuser une "alerte enlèvement" après la disparition de l'enfant avec un homme inconnu. Interviewé par LCI, ce dernier a fait son récit des faits : "C'est une cliente habituelle de l'hôtel, arrivée au même moment que ce monsieur, qui m'a prévenu. On a regardé sur internet, où j'ai pu voir l'annonce. J'ai pu voir le visage de l'enfant pour comparer un peu tout ça. J'ai ensuite contacté les services de police parce que c'était vraiment très ressemblant."

"Aucune violence"

L'enfant a échappé à la vigilance de sa mère alors que cette dernière assistait à un office religieux dans une salle de prière évangélique de la Canebière quand l'enlèvement a eu lieu, vers 12h40 a précisé à la presse le procureur de Marseille Xavier Tarabeux. Il s'est alors "retrouvé dehors", a ajouté Xavier Tarabeux. 

Le garçon avait ensuite été aperçu sur des images de vidéosurveillance "sur la Canebière avec un homme âgé d'une quarantaine d'années, porteur d'une barbe  et qui semble alcoolisé", a poursuivi le magistrat, ajoutant que l'auteur du rapt n'avait fait preuve d'"aucune violence".  La mère de l'enfant, qui ne parle pas français, mais anglais, n'a pas reconnu cet homme sur des photos qui lui ont été présentées. Ils ont ensuite été vus peu avant 15h à la gare Saint-Charles de  Marseille, où les enquêteurs avaient perdu leur trace. Un chien pisteur avait été engagé mais sans succès. En tout, 133 appels ont été passés au 197, le standard activé pendant l'alerte enlèvement. Mais c'est à l'antenne locale de police-secours que l'alerte décisive a été donnée.

23 alertes depuis 2006

Le dispositif Alerte enlèvement avait été déclenchée ce dimanche soir après que l'enfant a été enlevé à Marseille (Bouches-du-Rhône), dans le quartier de la Canebière, aux alentours de 12h40. L'homme alors suspecté d'être à l'origine de cette disparition était activement recherché. De type européen, blanc de peau avec une barbe naissante, cet individu est né en 1994. Selon nos informations, il revendique être le père de l'enfant et a fait valoir aux policiers qu'il était venu récupérer son enfant. Il est connu pour des faits de vol avec violences et de vol en réunion.


Le plan "Alerte enlèvement" est un dispositif d'alerte massive et  immédiate, déployé pour aider à la recherche d'un enfant présumé enlevé. Il est largement inspiré du plan "Amber Alert", créé au Texas en 1996, après l'enlèvement et l'assassinat de la petite Amber Hagerman. En France, il a été utilisé à 23 reprises, toujours avec succès, depuis 2006.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter