Vanille tuée le jour de ses 1 an, sa mère toujours en garde à vue

Meurtre de Vanille : sa mère en garde à vue

ALERTE ENLÈVEMENT - Enlevée à Angers (Maine-et-Loire) vendredi, Vanille a été retrouvée morte ce dimanche après-midi. C'est la mère qui a avoué le meurtre de la jeune fille lors de sa garde à vue. Le plan Alerte enlèvement avait été enclenché samedi soir.

Vanille est décédée. Le procureur de la République d'Angers a annoncé ce dimanche après-midi que l'enfant d'un an a été tuée "vraisemblablement" vendredi après-midi, le jour de ses 1 an. Après avoir avoué le meurtre, la mère de la jeune fille, placée en garde à vue, a amené les enquêteurs vers une benne à vêtements, l'endroit où se trouvait le corps de Vanille.

"La maman nous a confirmé avoir donné la mort à son enfant vendredi avant même l'heure à laquelle elle devait la remettre à la référente de l'Aide sociale à l'enfance (ASE), les médecins légistes sont arrivés sur place et ont retrouvé le corps", a déclaré Eric Bouillard, précisant que la garde à vue se poursuivait pour "meurtre sur mineur par ascendant".

L'autopsie du corps de l'enfant doit avoir lieu lundi après-midi et ses résultats seront connus dans la soirée. Des auditions auront par ailleurs lieu dans la journée de lundi.

Lire aussi

Pas d'explications de son geste

Selon le procureur, Nathalie Stéphan, 39 ans, qui souffre de troubles psychiatriques et suit un traitement, a évoqué lors de sa garde à vue "un étouffement ou une strangulation", ce qui n'a pas encore été confirmé par le médecin légiste. "Elle a fourni très peu d'explications à son geste. Après une longue mise en confiance avec les enquêteurs, elle a accepté de leur dire où se trouvait le corps et les a conduits à cet endroit", a-t-il ajouté, précisant qu'il était mis fin au dispositif d'alerte enlèvement déclenché samedi soir.

"Le moment où la maman a donné la mort à son enfant, elle le situe à vendredi. Vendredi en tout début d'après midi elle est effectivement encore accompagnée de son enfant et à partir du milieu d'après-midi, elle ne l'est plus", a précisé le procureur, qui s'appuie sur les dispositifs de vidéo-surveillance. 

Le dispositif alerte enlèvement avait été activé samedi soir par le ministère de la Justice. Ce dimanche matin, le procureur de la République d'Angers a indiqué que la mère de l'enfant avait été retrouvée dans un hôtel de Nantes.

En vidéo

Le procureur de la République d'Angers annonce la mort de Vanille, un an

Une mère avec un profil psychiatrique

Nathalie Stéphan était accueillie depuis la naissance de sa fille au centre maternel d'Angers, un foyer pour femmes enceintes et mères isolées accompagnées d'enfants de moins de trois ans, ayant besoin d'un soutien matériel et psychologique. Selon nos informations, la mère dit que sa prise en charge au centre maternel allait s’achever prochainement.

Elle avait par le passé ramené un autre enfant hors des délais impartis, a rappelé le procureur de la République d’Angers Eric Bouillard. Cet autre enfant vit aujourd'hui avec son père à Angers. 

En vidéo

Vanille : ce que l'on sait sur le profil psychiatrique de la mère en garde à vue

Nathalie Stéphan n’avait pas ramené son enfant après son droit de visite. Son enfant avait été confiée à l'Aide sociale à l'enfance (ASE) et placée dans une famille d'accueil par le juge des enfants. "Dans le cadre de ce placement éducatif elle pouvait voir sa mère pendant un temps donné de la semaine, cette semaine c'était 48h qui était prévu", a ajouté le procureur, précisant qu'"aucun incident n'avait été noté ces dernières semaines". La mère avait quitté le foyer vendredi à 11H00 et aurait dû ramener sa fille à 17H30 à sa référente de l'aide sociale à l'enfance.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : vers de nouvelles mesures ? Emmanuel Macron préside un Conseil de défense à l'Élysée

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.