Allier : un homme, soupçonné d’avoir tenté d’enlever des enfants chez eux la nuit, interpellé

Police
FAITS DIVERS – Un individu, âgé de 35 ans et sans antécédent judiciaire, a été appréhendé par les forces de l’ordre mardi à Bellerive-sur-Allier (Allier), révèle ce jeudi Le Parisien. Confondu par son ADN, le suspect aurait tenté d’enlever au moins une fillette à son domicile, en 2015.

Ce mardi 16 juillet pourrait bien avoir marqué la fin d’une traque longue de plusieurs années pour les enquêteurs de la police judiciaire de Clermont-Ferrand et de l'office central de répression de la violence aux personnes (OCRVP). Car l’homme qui a été interpellé ce jour-là pourrait bien être celui qu’ils recherchent activement depuis 2015, comme le révèle le site du Parisien ce jeudi. Interpellé et placé en garde à vue, le suspect a en effet été confondu par son ADN, ce qui a conduit à sa mise en examen au tribunal de grande instance de Cusset ce jeudi pour tentative de viol, enlèvement de mineur de 15 ans, violation de domicile et tentatives de violation de domicile.

Six affaires plus ou moins similaires dans la même ville

Retour à la nuit du 30 juin au 1er juillet 2015 : aux alentours de 3h du matin, dans la commune de Bellerive-sur-Allier (Allier), un homme escalade une échelle et s’introduit, par la fenêtre ouverte, dans la chambre d’une fillette de 5 ans, qu’il enroule dans sa couverture puis qu’il jette par la fenêtre avant de descendre à son tour. L’enfant, victime d’un hématome à la tête, se réveille et hurle. L’homme prend alors peur et s’enfuit, point de départ de toute cette enquête.

Depuis, cet individu, âgé de 35 ans et sans antécédent judiciaire, aurait été impliqué dans cinq autre affaires du même type, toutes dans la même commune (où il réside), entre juillet 2015 et juin 2019. La dernière en date, une nouvelle tentative de violation de domicile, a eu lieu le 30 juin de cette année. Elle a directement abouti à son arrestation puisque ce sont de récents témoignages, consécutifs à cette affaire, et un prélèvement génétique qui ont permis aux enquêteurs d’arriver jusqu’à lui, puis de constater que son ADN correspondait à celui relevé lors de la tentative d’enlèvement de 2015. La justice a notamment retenu contre lui une tentative de viol.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter