Alpes-de-Haute-Provence : l'homme soupçonné d’avoir incendié une gare SNCF placé en détention provisoire

Police
DirectLCI
FAIT DIVERS – Un homme âgé de 33 ans a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi à Château-Arnoux-Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence). Il est soupçonné d’avoir incendié volontairement la gare de la ville. Il a été mis en examen et placé en détention jeudi 14 mars.

Des flammes dans tout le bâtiment, 32 sapeurs-pompiers et 13 véhicules mobilisés. Il aura fallu plusieurs heures aux soldats du feu pour circonscrire le sinistre qui s’est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi à 0h41 dans la gare de Château-Arnoux-Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence). 


Un homme a très vite été interpellé après les faits. Agé de 33 ans, il a été placé en garde à vue suite à cet incendie qualifié de criminel. Il est interrogé par les enquêteurs mercredi 13 mars. 


"L'individu interpellé a été mis en examen jeudi 14 mars par le juge d'instruction de Digne, des chefs de 'vols avec dégradations', ' Vol avec effraction, dans un lieu d’entrepôt de fonds, valeurs, marchandises, aggravé par une autre circonstance : le fait qu'il s'agisse d'un lieu destiné au transport collectif de voyageurs' et 'destructions volontaires de biens d’autrui par moyens dangereux pour les personnes et tentative', a-t-on a pris du parquet de Digne-les-Bains ce jeudi. Il a été placé en  détention provisoire par le juge des libertés, conformément aux réquisitions du parquet. Les investigations vont, à présent, se poursuivre dans le cadre de cette information judiciaire". 

Des objets volés dans la gare retrouvés

Un peu avant que le feu ne se déclare, les gendarmes avaient aperçu un véhicule devant la gare en proie aux flammes.

A l'intérieur du celui-ci, les militaires ont découvert divers objets provenant de vols commis dans la gare et dans d'autres voitures. 


Dans un communiqué, le préfet des Alpes-de-Haute-Provence indique que  "les dégradations de la partie ‘voyageurs’ du bâtiment ont conduit les autorités à fermer la circulation ferrée entre les villes de Manosque-Sisteron-Gap". La circulation des trains entre Gap et Manosque est interrompue dans les deux sens, au moins jusqu'à ce soir, indique la SNCF. Le préfet précise qu’afin d’assurer la liaison entre ces communes, "la SNCF a mis en place une substitution routière aux horaires des trains au départ". 

La SNCF a déposé plainte. Le parquet de Dignes-les-Bains a ouvert une enquête de flagrance notamment du chef de destruction volontaire du bien d'autrui par moyens dangereux pour les personnes.

La brigade de gendarmerie de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) a été chargée des investigations.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter