Orly : un homme arrêté à l'embarquement avec un couteau en céramique

Police

FAIT DIVERS - Un homme, muni d'un couteau en céramique, a été interpellé à l'aéroport d'Orly jeudi, alors qu'il allait embarquer dans un vol vers Barcelone. La direction d'ADP a été prévenue par une femme, se présentant comme la sœur de l'individu, d'un possible risque d'attaque. Il a été placé en garde à vue.

Il allait embarquer pour un vol en direction de Barcelone. Un homme a été interpellé jeudi 15 août en fin d'après-midi avec un couteau en céramique dans son bagage à main, au moment où il s'apprêtait à monter dans un avion à l'aéroport d'Orly, dans le Val-de-Marne), a appris l'AFP de sources proches du dossier, confirmant une information de nos confrères de RTL

C'est une femme, qui s'est présentée comme la sœur de cet individu, avait appelé la police pour prévenir que ce dernier avait "prévu de faire une attaque", a expliqué une source, qui a cependant appelé à la "prudence", la donneuse d'alerte n'ayant pas été identifiée. L'homme, qui avait déjà passé les contrôles de sécurité, a été interpellé sans incidents. Selon une source aéroportuaire, il a expliqué pendant sa garde à vue que c'était "sa copine, avec qui il avait eu une dispute, qui avait appelé".

Lire aussi

Son interpellation a entraîné l'évacuation et le contrôle des passagers du vol sur lequel il devait embarquer. ADP a indiqué à franceinfo le retour à la normale du trafic aérien vers 20h. L'individu, qui ne serait, selon l'AFP, pas connu de la justice, a été placé en garde à vue dans les locaux de la Police aux frontières, à qui l'enquête a été confiée, a indiqué le parquet de Créteil.

En vidéo

ARCHIVE - Dans les coulisses de l'aéroport d'Orly

C'est le deuxième incident qui survient en l'espace de quelques jours dans un aéroport de la région parisienne. Lundi 12 août, une ressortissante indienne en provenance de Bamako, au Mali, avait été arrêtée parce qu'un pistolet chargé avait été découvert dans son bagage cabine lors d'un contrôle, dans une zone de transit à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Jugée en comparution immédiate, la mère de famille de deux enfants a été condamnée mercredi 14 août à huit mois de prison avec sursis, 5000 euros d'amende et une interdiction de port d'arme par le tribunal correctionnel de Bobigny.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter