Armes, drogues et faux papiers : un vaste réseau du Dark Web français démantelé

Police

DARK WEB - Après plus d'un an d'enquête, un vaste coup de filet a eu lieu dans la nuit de mercredi 12 à jeudi 13 juin dans plusieurs villes de France, pour démanteler une plateforme de vente en ligne illégale. Trois suspects ont été placés en garde à vue et mis en examen pour crime organisé.

Des arrestations simultanées à Nice, Metz, Bordeaux, Lisieux ou encore Rennes. Une plateforme illégale du "dark web" qui vendait des drogues, des armes et des faux-papiers en France a été démantelée dans la nuit de mercredi à jeudi. Trois personnes ont été placées en garde-à-vue, rapporte le parquet de Paris. 

La cyberdouane peut se vanter d’avoir fait tomber "l’une des principales plateformes du dark web francophone", partie cachée et illégale d’Internet. Avec 5800 utilisateurs dont 700 vendeurs, les enquêteurs visaient le "French Deep Web-Market", rapporte Le Figaro qui a dévoilé cette vaste opération.  

Lire aussi

Des activités surveillées depuis début 2018

"Quelques milliers d’euros  répartis en cryptomonnaies ont été récupérés par les autorités, ainsi que des cartes de paiement prépayées", écrit Le Figaro. Le quotidien décrit un vaste coup de filet dans plusieurs villes françaises, fruit d’un travail de surveillance initié début 2018.  

"Trafic de stupéfiants, atteinte à la législation sur les armes, escroqueries, faux, usages et fournitures de faux documents administratifs". Au lendemain de leur interpellation, le Parquet a dressé la liste des motifs de la garde à vue des trois suspects, qui peut durer 96 heures en matière de criminalité organisée.

L’enquête, confiée à la Direction centrale de la police judiciaire, a été ouverte pour "association de malfaiteurs", "mise à disposition d'équipements spécialement conçus pour commettre des atteintes à des systèmes de traitement automatisé de données (STAD)" et "entente formée en vue de commettre des atteintes à des STAD".

Le Premier coup de filet d’ampleur en France sur le Dark web était en juin 2018, avec le démantèlement du forum "Black Hand" (main noire), qui proposait de nombreux services illicites. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter