Arrestation à L'Ile-Saint-Denis : le préfet de police de Paris demande la suspension de deux policiers aux propos racistes

Ils pensaient sans doute être à l'abri des regards. Deux policiers ont été filmés en train de proférer des propos racistes pendant une interpellation le long de la Seine.
Police

CONSEQUENCE - La diffusion sur Twitter d'une vidéo dans laquelle des policiers tiennent des propos racistes et offensants a provoqué dimanche 26 avril la saisine de la police des polices. Ce lundi, le préfet de police de Paris a demandé leur suspension.

Sur une vidéo diffusée dans l'après-midi du dimanche 26 avril par le journaliste Taha Bouhafs sur son compte Twitter, des policiers ont été filmés après une interpellation, proférant des insultes et des commentaires racistes à l'endroit d'un suspect traité de "bicot". Une scène décrite comme se passant, de nuit, sur l'Ile-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et ayant suscité l'atermoiement ce week-end, au point que le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a assuré sur Twitter que "toute la lumière sera[it] faite" sur cette affaire, ajoutant que "le racisme n’a pas sa place dans la police républicaine".

Ce lundi, le préfet de police de Paris a demandé la suspension de deux policiers mis en cause pour des propos racistes proférés lors de l’arrestation d’un homme suspecté de vol en réunion sur un chantier et ayant plongé dans la Seine pour échapper aux policiers. "Avec l’accord du ministre de l’Intérieur, le préfet de police Didier Lallement a demandé au directeur général de la police nationale (DGPN) la suspension des deux policiers mis en cause dans la tenue de propos racistes entendus dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux", a indiqué la préfecture de police. 

Lire aussi

Deux enquêtes en cours

Dans cette affaire, l’Inspection générale de la police nationale (l'IGPN, "la police des polices") a été saisie de deux enquêtes, l’une judiciaire ouverte par le parquet de Nanterre, l’autre administrative à la demande du préfet de police.

L’homme interpellé, dont l’identité est incertaine, serait âgé de 27 ans et de nationalité égyptienne. Un temps hospitalisé après sa chute dans la Seine, il a été brièvement placé en garde à vue pour vol par effraction et en réunion. Une obligation de quitter le territoire a été prononcée à son encontre après son interpellation et l’enquête pour vol a été classée sans suite, a précisé le parquet.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent