Attaque à la prison de Condé en mars : cinq femmes en garde à vue

Police

ENQUETE- Les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (Sdat) ont interpellé et placé en garde à vue cinq femmes dans le cadre de l'enquête sur l'attaque au couteau survenue il y a six mois dans le centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe.

Cinq femmes ont été placées en garde à vue mardi dans l'enquête sur l'attaque au couteau survenue début mars dans la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien. Agées de 18 à 39 ans, ces femmes ont été interpellées dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Loiret. Elles ont été placées en garde à vue par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (Sdat), a-t-on précisé.

Lire aussi

Le 5 mars, au sein du centre pénitentiaire d'Alençon-Condé-sur-Sarthe, Michaël Chiolo, détenu radicalisé qui purgeait une peine de 30 ans de réclusion pour un crime de droit commun, avait agressé deux surveillants avec un couteau en céramique avant de se retrancher avec sa compagne pendant près de 10 heures dans une unité de vie familiale de la prison. Cette agression avait provoqué un mouvement de mobilisation dans les prisons françaises et conduit la DAP à renforcer les mesures de sécurité dans l'établissement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter