Attaque du commissariat de Champigny : deux hommes en garde à vue

Attaque du commissariat de Champigny : deux hommes en garde à vue
Police

INTERPELLATIONS - Cinq jours après l'attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), deux hommes ont été interpellés ce jeudi matin dans cette ville et placés en garde à vue.

"Les caïds ne gagneront pas", avait averti le ministre de l'Intérieur. Gérald Darmanin avait aussi dénoncé des "actes d'une grande sauvagerie" de la part de "voyous" venus pour "casser les symboles de la République" et "du flic". Ce jeudi, cinq jour après les faits, deux personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête sur l'attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) par une quarantaine de jeunes. 

Les deux hommes ont été interpellés à 6h30 dans la commune, a indiqué le parquet de Créteil, sans pour l'heure donner davantage de précisions. 

Lire aussi

Les syndicats de police reçus par Emmanuel Macron ce jeudi

Les incidents avaient débuté samedi peu avant minuit dans une cité sensible de Champigny, et duré environ une heure. Deux agents avaient dû se mettre à l'abri dans le sas sécurisé du commissariat lorsque les assaillants, armés de barres de fer et les visages dissimulés, étaient arrivés, cassant notamment des vitres de véhicules de police et la porte vitrée de l'entrée. Des mortiers d'artifice avaient aussi visé le bâtiment, sans faire de dégâts. 

La Sûreté territoriale du Val-de-Marne est chargée de l'enquête, ouverte pour "violences en réunion avec arme sur personnes dépositaires de l'autorité publique" et "dégradations de biens publics et de biens privés". 

Le président Emmanuel Macron doit recevoir ce jeudi les syndicats de policiers. L'attaque de Champigny-sur-Marne était survenue alors que le pays était sous le choc de celle, très violente, survenue le 7 octobre, au cours de laquelle deux policiers ont été passés à tabac et blessés par balle dans le Val-d'Oise.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

EN DIRECT - Covid : état d'urgence et couvre-feu en Espagne, bars fermés à 18h en Italie

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent