Une femme retrouvée morte dans l'Aube, la piste du féminicide privilégiée

Police

FÉMINICIDE - À Romilly-sur-Seine, dans l'Aube, une femme d'une soixantaine d'année a été retrouvée morte dans son jardin, mardi 13 août. Son mari, suspecté du meurtre, a tenté de mettre fin à ses jours.

Dans la soirée du 13 août, une femme âgée d'une soixantaine d'années a été retrouvée morte dans son abri de jardin, à Romilly-sur-Seine (Aube). "Dissimulé" par un drap, le corps de la victime présentait "deux plaies à l'abdomen", selon le procureur de la République de Troyes Olivier Caracotch. Ce sont des proches du couple qui ont donné l'alerte après plusieurs heures sans nouvelles. 

Son époux, qui a visiblement tenté de mettre fin à ses jours, est suspecté du meurtre. Inconnu des services de police, il est actuellement "sous la responsabilité du corps médical". Au vu de son état, il n'a pas encore été entendu par les enquêteurs ni placé en garde à vue. 

Lire aussi

Une enquête a été ouverte et l'autopsie aura lieu vendredi 16 août. D'après une source proche du dossiers, l'homme évoque une liaison supposée de sa compagne dans les lettres retrouvées près de son corps.

La procureur de la République a appuyé la thèse d'un "drame intra-familial, au sein du couple". "Des écrits ont été laissés sur place par le conjoint" qui "laisseraient à penser que c'est lui qui serait passé à l'acte vis-à-vis de son épouse", a déclaré ce dernier. Si cette pistes est confirmée, il s'agirait du 90e féminicide recensé par le collectif "Féminicides par compagnon ou ex" depuis le début de l'année.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter