Essonne : déçus de leur échec à l'oral, deux candidats au bac agressent leur proviseur

Police
AGRESSION - Deux lycéens d'Athis-Mons ont été placés en garde à vue ce lundi après s'en être pris violemment à un chef d’établissement. Ces derniers n'étaient pas parvenus à rattraper les points qui leur manquaient pour décrocher le baccalauréat aux oraux de rattrapage.

Leur échec à l'examen du baccalauréat serait à l'origine de leur geste. Deux candidats recalés à l'issue de l'oral de rattrapage ont été placés en garde à vue ce lundi à Athis-Mons, dans l'Essonne, après avoir agressé leur proviseur. Les lycéens, âgés de 18 et 19 ans, connus des services de police, s’en ont frappé le chef d’établissement au visage, rapporte à l'AFP une source proche de l'enquête.

Interrogé sur Europe 1, le ministre de l'Éducation nationale, ex-recteur de l'académie de Créteil, s'est ému de cette agression: "Là, il s'agit de violences physiques qui relèvent du domaine pénal et il faut être d'une  sévérité extrême vis-à-vis des personnes qui s'adonnent à une quelconque violence", a déclaré Jean-Michel Blanquer.

Plus d'informations à venir.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter